Location : comment faire si je ne gagne pas 3 fois le prix du loyer ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 14/12/2022 à 11:27
Partager

Lorsque vous recherchez une location, les propriétaires ont tendance à vous demander des revenus équivalents a minima à 3 fois le montant du loyer. Toutefois, même avec un loyer pas trop élevé, cela peut poser un véritable problème. Comment faire dans ce cas ? On vous éclaire.

Pourquoi un revenu trois fois supérieur au loyer ?

Les propriétaires bailleurs ont deux ennemis : la vacance locative et les loyers impayés. Aussi, s’ils trouvent des locataires, ils doivent s’assurer que ceux-ci seront bien en mesure de régler chaque mois leur loyer. La plupart des bailleurs ont souscrit un crédit immobilier pour leur investissement locatif, percevoir les loyers est impératif.

Il est estimé que le montant du loyer doit représenter au maximum un tiers des revenus du locataire afin que celui-ci puisse l’honorer tout en payant ses autres charges mensuelles (assurance, mutuelle santé, crédits à la consommation, impôts, etc.).

Si le bailleur demande au locataire un montant de revenus minimal, c’est aussi parfois pour souscrire une garantie des loyers impayés. Selon les organismes, les conditions peuvent différer, mais généralement, cette assurance n’est octroyée que si le bailleur a bien étudié le dossier du locataire et que sa solvabilité est de prime abord assurée.

Salaire pas assez élevé pour trouver un logement : les parades

Si votre salaire n’est pas assez élevé, pas d’inquiétude, il existe des solutions qui vont rassurer le bailleur et vous donner accès à un logement.

Demander à un proche de se porter caution

C’est une solution rassurante pour le bailleur dès lors que le proche perçoit des revenus suffisants pour assumer le montant du loyer en cas de défaillance du locataire. En la matière, il existe deux solutions :

  • la caution simple : si le locataire ne paie plus son loyer, le propriétaire doit en premier lieu entamer une procédure pour demander au locataire de régulariser sa situation. Il faut pour cela envoyer un commandement de payer avec accusé de réception rédigé par huissier. Ce n’est que si le locataire ne règle toujours pas son loyer que le propriétaire peut se tourner vers la caution ;
  • la caution solidaire : cette solution est beaucoup plus simple pour le bailleur. Cette fois, dès le premier loyer impayé, il peut se tourner vers la caution pour lui demander de payer le loyer. Qu’importe si le locataire est solvable ou non, la caution doit régler la dette.

Demander une caution bancaire

Dans certains cas, la banque accepte de se porter garant pour son client. Cette solution est à envisager si le locataire n’a aucun proche capable d’être garant. La banque dépose sur un compte bloqué le montant du loyer pour la durée du bail, le propriétaire pourra alors se tourner vers la banque pour débloquer les fonds si le locataire ne paie plus ses loyers.

Attention, la banque peut facturer au locataire des frais de gestion

Faire appel à la garantie Visale

Vous êtes locataire et souhaitez trouver une solution pour rassurer votre futur propriétaire ? La garantie Visale est à envisager. Attention, vous devez respecter des critères d’éligibilité :

  • avoir entre 18 et 30 ans ;
  • avoir plus de 30 ans et être salarié embauché depuis moins de 6 mois (hors CDI confirmé) ou gagnant moins de 1 500 € par mois ou en mobilité professionnelle ou en possession d’une promesse d’embauche de moins de 3 mois ;
  • être éligible au bail mobilité ;
  • être logé par un organisme d’intermédiation locative.

Quant au logement, il doit :

  • être meublé ou non ;
  • être votre résidence principale ;
  • avoir un loyer charges comprises de 1 500 € en Île-de-France et 1 300 € sur le reste du territoire ;
  • être décent ;
  • faire l’objet d’un bail.

À lire également : Tous les frais que les locataires ne devraient jamais payer.

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Immobilier : les étrangers fortunés préfèrent Paris
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.