Les revenus annexes sur les plateformes (Le Bon Coin, Airbnb, etc.) sont-ils imposables ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 26/10/2022 à 11:13
Partager

Vous avez adopté des pratiques qui vous permettent de percevoir des revenus annexes pour augmenter votre pouvoir d’achat ? Attention, il est tout à fait possible que ces revenus soient imposés.

Plateformes : une obligation de transmettre les revenus

Aujourd’hui, les plateformes doivent envoyer à l’administration fiscale le montant des revenus perçus par leurs utilisateurs. Toutefois, Le Bon Coin, Vinted et autres acteurs du marché de la vente de produits d’occasion en ligne ne sont contraints de faire parvenir ces informations que si vous avez réalisé :

  • 3 000 € de ventes dans l’année ;
  • au moins 20 ventes dans l’année.

En clair, dès lors que vous réalisez une vente occasionnelle et que la somme est dérisoire, pas d’inquiétude, vous n’aurez pas à déclarer ce revenu et ne serez pas imposé dessus.

Quelles ventes sont imposées sur Le Bon Coin, Ebay et autre Vinted ?

Pour la vente de biens d’occasion, une obligation de déclaration existe dans ces deux cas :

  • vous vendez des métaux précieux, mais aussi des bijoux, objets d’art, de collection ou d’antiquité à un prix supérieur à 5 000 €. Vous payez alors la taxe forfaitaire sur les métaux précieux en remplissant dans le mois suivant la vente le formulaire 2091 ;
  • vous vendez un bien à un prix supérieur à 5 000 € hors meubles, électroménager et véhicules. Vous payez l’impôt sur la plus-value de cession de biens meubles qui atteint 19 %. Cette fois, vous remplissez le formulaire 2048-M.

Covoiturage : devez-vous payer un impôt sur vos recettes BlaBlaCar ?

Le covoiturage est une solution économique et écologique qui séduit de plus en plus. C’est pourquoi des plateformes ont été lancées afin de favoriser la mise en relation des personnes séduites par cette pratique. C’est le cas notamment de BlaBlaCar. Le concept est simple, l’automobiliste propose un trajet et des personnes intéressées réservent une place et paient en ligne. BlaBlaCar reverse ensuite le montant au conducteur.

Pour ne pas être contraint de déclarer vos revenus de covoiturage, vous devez remplir les 3 conditions suivantes :

  • vous effectuez le déplacement pour votre propre compte ;
  • le prix ne dépasse pas les frais réels (carburant, péage). En clair, vous ne faites pas de bénéfices ;
  • une part reste à votre charge.

Louer sur Airbnb : les revenus sont-ils imposables ?

Cette fois, c’est un peu différent. Il ne s’agit pas de traverser la France avec un covoitureur ou de vendre un pantalon. Vous exercez une activité de location de meublé touristique, même si cela reste occasionnel.

Airbnb est lui aussi tenu de fournir les revenus de ses utilisateurs à l’administration fiscale. Il s’agit de revenus imposables selon votre statut. Aussi, les revenus de ces locations peuvent être soumis à l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés.

Article précédent Tout savoir sur la loi Girardin outre-mer
Article suivant Aide pour le carburant 2023 : à qui va-t-elle bénéficier ?
Plus de guides impôts
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.