Si vous faites partie des ménages qui paient chaque année des impôts, vous recherchez certainement des solutions pour les réduire. Voici quelques astuces pour optimiser votre fiscalité et profiter au mieux de votre argent.

Un investissement locatif avec un dispositif de défiscalisation

Bien souvent, les ménages souhaitant réduire leur imposition réalisent un investissement immobilier. De cette manière, non seulement vous préparez l’avenir et pouvez vous assurer une meilleure retraite, mais vous bénéficiez d’un avantage fiscal immédiat.

Il existe pour cela différentes solutions :

  • la loi Pinel consiste à investir dans le neuf ou dans un logement en VEFA (vente en l’état de futur achèvement ou vente sur plan). Elle permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 % du montant de votre opération immobilière (plafonnée à 300 000 €) pour un engagement de location de 6, 9 ou 12 ans. La réduction maximale promise est de 63 000 € sur 12 ans ;
  • la loi Denormandie est le pendant de la loi Pinel dans l’ancien. La réduction d’impôt est identique, il est toutefois nécessaire cette fois de faire des travaux de rénovation pour être éligible ;
  • la loi Censi Bouvard permet, pour les investissements dans des résidences de services pour étudiants, personnes âgées ou handicapées, de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 % du montant HT de l’acquisition (plafonnée également à 300 000 €) durant 9 ans ;
  • la loi Malraux s’adresse aux ménages plus aisés qui paient beaucoup d’impôts. Cette fois, la réduction d’impôt peut atteindre 30 000 € par an pendant 4 ans, elle dépend de la nature de l’immeuble à restaurer et du montant des travaux.

Consulter notre guide pour faire un bon achat en investissement locatif

Louer un bien immobilier en LMNP

Toujours dans le cadre d’un investissement locatif, il existe une astuce simple pour payer moins d’impôts : choisir la location en meublé non professionnel (LMNP). Ce statut permet de choisir votre option fiscale. En choisissant le régime micro-BIC, vous bénéficiez d’un abattement de 50 % sur vos revenus locatifs (contre 30 % pour un logement nu).

Vous avez beaucoup de charges et effectuez des travaux ? Le régime réel vous permet de déduire toutes vos charges, voire de créer un déficit foncier qui sera imputé sur vos revenus locatifs.

Investir dans un groupement foncier forestier

Certains investissements sont moins connus que d’autres et pourtant, ils permettent d’envisager une réduction d’impôt non négligeable.

Vous investissez dans un GFF en achetant des parts qui serviront à financer des bois et forêts. Vous pouvez alors espérer une réduction d’impôt à hauteur de 25 % de votre investissement plafonné à 50 000 € pour une personne seule et 100 000 € pour un couple. En clair, vous pouvez réduire votre imposition de 12 500 € par an si vous êtes célibataire.

Acheter en démembrement

Vous avez un patrimoine immobilier important et souhaitez faire une nouvelle acquisition sans alourdir votre IFI (impôt sur la fortune immobilière) ? Songez au démembrement cela consiste à séparer la nue-propriété de l’usufruit. Pour réduire votre impôt, vous devenez nu-propriétaire, ce qui signifie que vous ne pouvez pas jouir du bien (vous ne pouvez pas l’occuper ni bénéficier de revenus locatifs). C’est l’usufruitier qui jouit du bien, ce dernier sort donc automatiquement de l’assiette de calcul de l’IFI.

Ouvrir un PER (plan épargne retraite)

Le plan épargne retraite est, comme son nom l’indique, une épargne à long terme destinée à améliorer votre niveau de vie à la retraite via un capital versé en une fois, une rente viagère ou un panachage des deux solutions.

Les versements du PER peuvent être déduits de vos revenus, ce qui va mécaniquement réduire votre impôt sur le revenu. Certes, il existe un plafond de déductibilité, mais cela permet de gagner quelques centaines d’euros par an, voire plus, tout en préparant votre avenir.

En savoir plus sur le Plan Épargne Retraite

Investir dans les PME

Comme pour les GFF, l’investissement dans une PME permet d’obtenir une réduction d’impôt jusqu’à 12 500 € par an pour une personne seule et 25 000 € pour un couple. Cette solution a pour vocation de soutenir l’économie en investissant dans des PME de moins de 250 salariés avec un bilan inférieur à 43 millions d’euros.

Investir dans les FIP et FCPI

Fonds commun de placement dans l’innovation et fonds d’investissement de proximité sont deux autres solutions pour payer moins d’impôts. La réduction d’impôt peut une fois de plus atteindre 25 % des versements, excepté pour les FIP Corse et les FIP Outre-mer qui permettent une réduction de 30 %. Vous investissez dans des fonds qui sont gérés par des experts et vous faites fructifier votre épargne.

Faire des dons

En France, l’état favorise le don en offrant aux contribuables la possibilité de les déclarer pour obtenir une réduction d’impôt. Vous avez droit à une réduction d’impôt de 66 % du total des versements dans la limite de 20 % du revenu imposable du foyer. 

Tout savoir sur les réductions d'impôts pour dons

Article précédent Tout savoir sur la loi Girardin outre-mer
Article suivant Impôts : faire enlever ses poubelles coûte de plus en plus cher
Plus de guides impôts
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.