Indépendants : comment obtenir un prêt ?

Par Johanna A | Mis à jour le 26/03/2021 à 09:47
Partager

Le statut d’indépendant a le vent en poupe. Au fil des années, nous assistons à un accroissement de travailleurs freelances. Qu’il s’agisse de la création ou d’une reprise de micro-entreprise, vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer sous ce statut dans votre activité. En effet, si ce statut présente bon nombre d’avantages, et malgré le fait que vous êtes bon nombre à percevoir un chiffre d’affaires au final plus élevé qu’un revenu de salarié, le gros point noir concerne les banques. Ces dernières restent frileuses pour vous prêter de l’argent, que cela soit à besoin personnel ou professionnel. Il existe cependant des solutions et c’est ce que nous allons voir. Alors, comment séduire les établissements bancaires et obtenir plus facilement un prêt ? Quelles solutions alternatives existent pour contracter un crédit hors banque ?

Pourquoi les banques hésitent-elles à accorder un crédit à un indépendant ?

Tout d’abord, tentons de comprendre l’hésitation des banques à vous accorder un prêt bancaire, en tant qu’indépendant.

Des revenus instables

Le plus gros désavantage réside dans le fait de ne pas disposer d’un contrat de travail. Il est alors difficile de pouvoir prouver la pérennité de votre micro-entreprise. Or, la banque a besoin de se projeter pour s’assurer que vous pourrez rembourser chaque mensualité dans le temps.

Le souci étant pour un indépendant que son chiffre d’affaires est bien souvent en dents de scie : il peut très bien gagner sa vie un mois, et connaitre un mois difficile le suivant. Ses revenus sont donc instables de façon générale même si généralement, un freelance gagne mieux sa vie sur l’année qu’un salarié. 

Aucune sécurité financière

Autre point négatif, votre activité de travailleur indépendant pourrait très bien s’arrêter du jour au lendemain. Dans ce cas, vous ne disposez plus d’aucun revenu, d’autant plus qu’avec ce statut, vous ne disposez pas des droits à l’allocation chômage.

De plus, vous ne pourrez pas vous appuyer sur votre protection sociale : un travailleur indépendant dispose d’une couverture moindre par rapport à un salarié. Ainsi, si vous êtes dans l’impossibilité de travailler suite à une période de maladie ou un accident, vous vous retrouverez avec très peu de revenus voire des revenus nuls et serez dans l’incapacité de rembourser vos échéances de prêt.

La prise de risques est donc très (trop) élevée pour les banques et les indépendants se heurtent ainsi très souvent à des refus. 

Nécessité d’avoir 3 bilans annuels

Pour finir, et c’est ce qui permet de prouver le bon fonctionnement de votre entreprise, les banques demandent les 3 derniers bilans annuels de chiffre d’affaires, impossible si vous débutez.

Et pourtant, c’est bien au moment où vous lancerez l’activité que vous aurez besoin de trésorerie notamment dans certains secteurs d’activité : achat d’un véhicule, achat de matériel, coût des travaux de transformation à domicile pour aménager un espace professionnel… Nous pouvons donc dire que vous vous situez dans le schéma du serpent qui se mord la queue.

>> Découvrez Mansa : le crédit pensé pour les indépendants et les freelances ! << 

À lire aussi : Pourquoi devenir travailleur indépendant ?

Comment convaincre la banque de m’accorder un crédit en tant qu’indépendant ?

Vous aurez beaucoup plus de chances de convaincre votre banque de vous accorder un crédit si votre entreprise a été créée depuis plusieurs années déjà. En effet, les établissements bancaires demandent généralement les 3 derniers bilans annuels (rares sont les banques qui n’en demandent que 2, mais cela arrive). Mais, ces dernières commencent à être confiantes quant à vous accorder un retour positif à partir de 5 bilans disponibles. Donc, plus vous serez freelance depuis longtemps, plus cela sera facile pour vous. 

Les atouts financiers à mettre en avant

Vous pouvez également mettre toutes les chances de votre côté grâce à ces quelques conseils : 

  • Ne présentez pas de découverts bancaires
  • Votre chiffre d’affaires doit représenter des revenus stables ou mieux : en hausse
  • Vos relevés doivent prouver que vous gérez bien vos comptes : pas de loyer ou crédit impayé, pas de factures impayées, une épargne régulière.
  • Proposez un apport (réalisé à partir de votre épargne). Proposez plus de 10% du montant demandé pour augmenter les chances d’un retour positif.

Des garanties supplémentaires pour obtenir mon crédit

Les banques accordent davantage de crédits aux indépendants si ces derniers contractent le prêt avec leur conjoint et que celui-ci est quant à lui en CDI. Il en va de même si l’un de vos proches accepte de se porter caution tout en ayant une bonne situation, les banques ayant ainsi une garantie plus fiable.

Certains indépendants ont souscrit à une assurance palliant la perte de revenus, en cas d’accident ou de maladie ; cette dernière, selon le contrat signé, offre une très bonne couverture en cas de problème et ceci peut également rassurer les établissements bancaires hésitants. 

Présenter un dossier solide pour obtenir mon crédit

Enfin, faites le tour et listez tous les points négatifs sur lesquels pourraient s’arrêter les banques à l’étude de votre dossier. Nous vous recommandons d’attendre une ou quelques années, selon la situation, si jamais l’un de vos bilans n’est pas très encourageant ou que l’année semble avoir été difficile au regard de vos relevés bancaires. En effet, mieux vaut présenter un dossier en béton à la banque en ayant attendu un peu.

Et pour finir, proposer aux établissements bancaires de domicilier l’ensemble de vos revenus, épargnes et assurances chez eux leur permettra d’étoffer leur clientèle et ils seront ravis de pouvoir vous compter comme nouveau client. C’est un argument à utiliser durant la phase de négociation, tout comme le fait de leur proposer de souscrire à une assurance supplémentaire liée à votre futur prêt. Ceci sera rassurant pour la banque.

Découvrez également : Tout savoir sur le compte professionnel pour les indépendants.

Quelles solutions alternatives pour obtenir un crédit ?

Si vous vous voyez refuser votre demande de crédit parce que vous êtes indépendant et que votre dossier fait encore trop peur aux établissements bancaires, il existe d’autres solutions alternatives que vous pouvez tenter. 

Le portage salarial 

Un indépendant en portage salarial ne représente absolument pas le même risque aux yeux des banques. En effet, le freelance ayant signé un contrat de travail avec la société de portage sera bénéficiaire de bon nombre d’avantages qu’il n’a pas en travaillant seul :

  • Des revenus stables, souvent lissés sur l’année
  • Des bulletins de salaire à présenter à la banque
  • Les cotisations sociales prélevées avant rémunération au freelance
  • La même protection sociale qu’un salarié, idéal en cas de maladie ou d’accident pour pouvoir conserver des revenus
  • La possibilité de toucher les allocations chômage en cas de longue période d’inactivité
  • La même retraite qu’un salarié classique, idéal pour un crédit immobilier contracté sur la durée

Les organismes prêteurs 

Il existe effectivement différents organismes acceptant de débloquer des fonds spécialement pour les indépendants, et ce, beaucoup plus facilement qu’un établissement bancaire. Nous vous présentons ici les plus connus. 

Finfrog

Finfrog est un organisme qui vous fera crédit sur des montants compris entre 100 et 600 € et que vous pourrez rembourser entre 4 et 6 fois. C’est une excellente solution pour vos projets personnels, un besoin de trésorerie en début d’activité ou en cas de période difficile, l’achat de matériel ou l’avance de frais professionnels quelconques. La demande se fait en ligne en quelques minutes sans nul besoin de fournir de justificatifs. Et, vous pourrez disposer des fonds environ 48 heures après. 

Mansa

Pour un besoin plus important compris entre 500 et 10 000 €, Mansa vous permet de contracter un crédit personnel ou à usage professionnel. Vous remboursez sur une durée comprise entre 3 et 18 mois avec 3 à 6 % de frais selon les conditions de votre crédit. Là encore, aucun justificatif n’est nécessaire et vous obtenez les fonds en quelques jours à peine. Une solution idéale s’il ne s’agit pas d’un crédit important comme un prêt immobilier ou l’achat d’un local. 

>> Découvrez Mansa : le crédit pensé pour les indépendants et les freelances ! << 

Faire appel à un courtier

Les courtiers connaissent très bien le marché de la finance et ils sauront comment mettre en valeur votre dossier. Un courtier sait d’avance quels établissements seront les plus susceptibles d’accepter votre demande de crédit et vous mettra en relation avec les banques qui correspondront le plus à votre situation et à vos besoins de trésorerie. 

Vous avez désormais tous les conseils nécessaires ainsi que quelques solutions pour pouvoir emprunter de l’argent plus facilement en tant qu’indépendant. Vous allez peut-être enfin pouvoir réaliser vos projets, personnels ou professionnels grâce à ces recommandations. Vous étiez-vous douté avant de vous lancer en tant qu’indépendant que demander un crédit serait si compliqué ?

Cet article vous a plu ? Découvrez aussi l'importance de la couverture santé pour les indépendants !

Article précédent La souscription à une assurance de prêt est-elle obligatoire ?
Article suivant Un prêt à taux zéro pour investir dans des logements éco-responsables
Plus de guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.