La cohabitation intergénérationnelle pour payer un loyer pas cher

Par | Mis à jour le 08/08/2022 à 16:03
Partager

Vous venez de passer votre Bac ? Vous voici à la recherche d’un logement pour continuer vos études. Les loyers ont beaucoup augmenté, tout comme le cout de la vie en général. Il existe une solution : la cohabitation intergénérationnelle solidaire. En avez-vous entendu parler ? Il s’agit d’un partage de logement entre séniors et jeunes étudiants ou jeunes travailleurs. Découvrez tous les avantages de la cohabitation intergénérationnelle. 

 

Qu’est-ce que la cohabitation intergénérationnelle ?

On l’appelle aussi « collocation intergénérationnelle ». Cette appellation est tronquée, car le terme de colocation n’inclut aucun échange, là où la cohabitation est basée sur ce principe. Ce type de cohabitation concerne les personnes âgées de plus de 60 ans et les jeunes adultes de moins de 30 ans. Ces jeunes adultes peuvent avoir le statut d’étudiant ou de jeune travailleur. Cette cohabitation entre deux générations permet au propriétaire sénior de louer une partie de son logement ; il est également possible de sous-louer si la personne âgée est locataire. 

La cohabitation intergénérationnelle est encadrée par un contrat régi par la loi ELAN du 23 novembre 2018. Cette loi permet aux jeunes adultes ou étudiants de se loger à moindre cout, au vu de l’augmentation constante des loyers. Cela permet également aux séniors de bénéficier d’une rentrée d’argent supplémentaire, ce qui est une bonne chose lorsque l’on voit le montant des retraites. Enfin, la cohabitation entre séniors et jeunes adultes permet de rapprocher les générations et de créer un lien de proximité.

Quels sont les avantages à la cohabitation intergénérationnelle

Les avantages de la cohabitation intergénérationnelle solidaire concernent aussi bien l’aspect financier, que le mode de vie ou l’aspect humain. 

Les avantages financiers

Les avantages du partage de logement entre séniors et jeunes adultes sont nombreux. Le premier concerne le montant du loyer. Il est avantageux pour l’étudiant qui ne paye qu’un faible loyer en échange de services rendus à la personne qui l’accueille ; il l’est aussi, car cela permet aux personnes âgées de percevoir un petit revenu. Ceci n’est pas négligeable lorsque l’on voit le montant des loyers actuels et le faible montant des pensions de retraite.  Les services rendus en échange d’un faible loyer ou de la gratuité peuvent être des courses, des trajets en voiture, du bricolage, du jardinage, la préparation des repas, etc. 

Autre avantage financier : la possibilité de toucher les APL pour le jeune travailleur et la personne âgée. D’ailleurs, si le sénior touchait les APL avant de louer son logement, il continuera à les toucher sans changement. Enfin, si le logement est meublé de base, les personnes âgées pourront bénéficier d’une exonération d’impôts sur le revenu selon certaines conditions. 

Si vous voulez savoir quel montant d'APL vous allez recevoir, découvrez comment calculer votre APL.

Un mode de vie agréable

La cohabitation intergénérationnelle permet bien souvent de loger dans des quartiers agréables et attrayants. Aussi, les personnes âgées disposent souvent de grands appartements ou de maisons. L’étudiant profite alors d’un logement spacieux, agréable à vivre et au calme ; ceci n’est pas forcément le cas lorsque l’on doit louer une chambre d’étudiant ou un studio en plein centre-ville. De plus, les personnes âgées et les jeunes travailleurs se retrouvent souvent confrontés à l’isolement et à la solitude. Ceci est encore plus le cas depuis la crise sanitaire. Il est tout de même plus agréable de partager sa vie avec un colocataire et d’avoir quelqu’un avec qui échanger. 

Une belle aventure humaine

Ce type de cohabitation permet également de vivre une belle aventure humaine. Si la cohabitation permet de rompre l’isolement des plus jeunes et des plus âgés, elle permet également de partager des moments et des valeurs, de bénéficier d’une écoute, de compréhension et d’un soutien. Cela permet aussi au sénior de continuer à vivre à son domicile au lieu de devoir déménager en maison de retraite. En effet, un petit revenu supplémentaire ainsi qu’une personne qui réalise les petites tâches du quotidien (bricolage, jardinage, repas…) compensent la perte d’autonomie de certaines personnes âgées. 

Les familles des personnes âgées qui ont tendance à s’inquiéter pour leur proche se voient rassurées. Il y aura toujours quelqu’un à domicile en cas de problème et la famille pourra toujours être prévenue à temps. La cohabitation entre jeunes et séniors leur permet de développer un état d’esprit solidaire les uns envers les autres, et ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’on inclut ce terme dans l’appellation de ce mode de vie. Enfin, la présence d’un jeune à domicile aide le sénior à tenir son esprit éveillé et à rester au gout du jour. Cela peut également être très enrichissant pour les jeunes, car nous avons beaucoup à apprendre des plus âgés.

 

Pourquoi un contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire ?

L’instauration d’un contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire permet de fixer un certain cadre pour les deux cohabitants. En premier lieu, ce contrat est obligatoire pour pouvoir percevoir les APL. Ensuite, tout comme le ferait un contrat de bail classique, il fixe les modalités d’habitation comme la durée du bail, le montant du loyer ou sa gratuité en échange de services rendus, la durée du préavis, etc. La durée de bail est à fixer librement entre les parties tandis que le préavis de départ est de 1 mois. 

Une charte vient compléter ce contrat en annexe. Elle fixe les obligations du jeune adulte et du sénior qui le loge :

  • Les valeurs à respecter : politesse, dialogue, civisme, compréhension, échange… ;
  • Les règles de vie à respecter : horaires, interdiction de faire des fêtes, la sortie des poubelles, les lieux de vie à entretenir, etc. ;
  • Les pièces privées pour chacune des parties et celles qui sont partagées.

Enfin, une proposition de solution est mentionnée en cas de mésentente ou de litige entre les personnes âgées et le jeune travailleur. 

Avant de vous lancer à la recherche d’un logement et d’une cohabitation intergénérationnelle solidaire, saviez-vous que vous aviez droit à des aides financières pour les moins de 25 ans 

 

Article précédent Free Troc Party : consommer sans dépenser ni polluer
Article suivant L’inflation préoccupe les Français : la preuve par... Google
Plus de guides faire des économies
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.