Travaux : pour économiser sur vos matériaux, pensez à la récup' !

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 28/03/2022 à 16:58
Partager

Vous avez l’âme d’un écolo et souhaitez limiter les dépenses pour vos travaux de construction ou de rénovation ? Lancez-vous dans la récup’ ! Il existe différents circuits de valorisation des déchets du bâtiment. Voici vers lesquels vous tourner pour dénicher tous types de matériaux de seconde main, ou presque.

Quels matériaux de réemploi peut-on trouver ?

Les particuliers peuvent avoir accès à un grand nombre de matériaux de récupération. En voici ci-après une liste non exhaustive.

Les matériaux de gros-œuvre

Le gros œuvre garantit la stabilité et la sécurité de l’habitation. Parmi les matériaux de charpente, de menuiserie ou de couverture faciles à trouver :

  • Les poutres et poteaux en bois ;
  • Les briques et pierres à bâtir ;
  • Les tuiles ;
  • Les ardoises ;
  • Les couvre-murs (chaperons) ;
  • Les pierres naturelles.

Les matériaux de second œuvre

Le second œuvre concerne, quant à lui, l’aménagement de la maison. Les travaux afférents ont pour but de rendre les lieux parfaitement habitables. Pour leur mise en œuvre, vous pouvez notamment trouver :

  • Des menuiseries intérieures et extérieures (portes, fenêtres) ;
  • Des escaliers complets ;
  • Des marches ;
  • Du carrelage ;
  • Du bardage et du lambris en bois ;
  • Des panneaux et des lattes en bois ;
  • Des dalles et pavés ;
  • Du bois de terrasse (issu par exemple de ponts de navires).

Les équipements

Côté équipements, le choix est là encore relativement large en seconde main :

  • Matériel électrique (prises, câbles, gaines, tableaux, coffrets, luminaires…) ;
  • Équipements sanitaires (éviers, lavabos, WC, douches, baignoires…) ;
  • Appareils de chauffage (cheminées, radiateurs – essentiellement anciens et en fonte, – convecteurs…) ;
  • Matériel de plomberie (tubes et raccords, nourrices, collecteurs, flexibles, vannes…) ;
  • Ventilation mécanique contrôlée (VMC)...

À noter : parmi les matériaux les plus difficiles à trouver en seconde main…
La recherche peut se compliquer en ce qui concerne les longues poutres en chêne (5 mètres et plus), les portes contemporaines et les revêtements de finition anciens (parquets, planchers…). Idem pour les matériaux de construction métalliques (traverses, solives, poutres, poutrelles et autres profilés), les cloisons en BA13 ou encore les matériaux isolants (thermiques et acoustiques).

Où se fournir en matériaux de récup’ ?

Plusieurs solutions sont à votre portée pour dénicher des matériaux à moindre coût.

Les sites de petites annonces

Généralistes ou ciblés, les sites de petites annonces regorgent d’offres de toute nature et bien évidemment, les matériaux de construction en font partie. De Leboncoin à Paru Vendu, en passant par des sites plus confidentiels et spécialisés à l’instar d’Anciens Matériaux ou de Bout de Chantier, le choix est vaste.

Les plates-formes d’échange spécialisées

Surplus, déstockage ou occasion : sur des plates-formes d’échange comme Travaux Matériaux, entrez en contact avec des vendeurs professionnels ou non. Récupérez ensuite votre matériel sur place ou demandez à vous le faire livrer.

Les revendeurs professionnels

Association ou structure privée, différents types de revendeurs professionnels se partagent le marché de la récup’. Ils proposent eux aussi un grand choix de matériaux.

Bon à savoir : Opalis, le site à connaître
Ce site propose une carte interactive regroupant les revendeurs professionnels en France, mais aussi dans les pays frontaliers comme le Luxembourg, la Belgique et la Suisse.

Les chantiers

Si un chantier de construction ou de démolition est en cours autour de chez vous, sautez sur l’occasion ! Vous pouvez tomber sur toutes sortes de matériaux intéressants. On ne peut pas non plus faire plus court comme circuit. De son côté, le chef de chantier n’aura pas à se préoccuper de leur évacuation ni de leur stockage. Bref, tout le monde y trouve son compte.

Les ressourceries spécialisées en bâtiment

Ces structures récupèrent puis revendent des matériaux et équipements là encore très variés, après les avoir valorisés si nécessaire. Les ressourceries sont locales, mais nombre d’entre elles affichent sur leur site internet les produits mis en vente. Certaines proposent même une boutique en ligne où effectuer directement ses achats. Pratique si vous n’êtes pas tout à côté.

Les déchetteries

Certaines déchetteries ont mis en place ce que l’on appelle un espace de réemploi afin d’offrir une seconde vie aux objets et matériaux encore en bon état. Renseignez-vous auprès de votre commune, sait-on jamais.

Matériaux de seconde main : ces points d’attention à ne pas négliger

L’état des matériaux

Certains matériaux peuvent avoir été préalablement nettoyés et être prêts à l’emploi. D’autres sont vendus en l’état. Le nettoyage sera donc à effectuer par vos soins (ex : ôter le mortier sur des briques). Ne négligez pas non plus les conditions dans lesquelles les matériaux ont été conservés. Par exemple, des poutres en bois conservées en lieu humide peuvent finir par se dégrader et provoquer un effondrement du bâti.

L’authenticité des matériaux

Sur photo voire même de visu, certains matériaux paraissent plus vrais que nature. Fausses briques de parement, parquet stratifié imitation bois… attention à ne pas payer plus cher pour un produit au final non authentique.

La cohérence entre les matériaux et votre projet

Dimensions, contraintes techniques… : assurez-vous de pouvoir réellement réemployer les matériaux visés, suivant l’avancée de votre chantier. Par exemple, une porte peut potentiellement être redimensionnée, ce qui n’est pas le cas pour un châssis de fenêtre.

L'origine des produits

Enfin, pour aller jusqu’au bout de la démarche, renseignez-vous sur la provenance des matériaux. Dans la mesure du possible, approvisionnez-vous à l’échelle locale.

Le réemploi de matériaux de chantier est une belle façon de limiter la consommation des ressources naturelles. Vous faites ainsi rimer écologie et économies. Bien sûr, une telle démarche est aussi faite d’inconvénients : les matériaux de récup’ ne sont pas fournis avec leur manuel ou fiche technique. Bien souvent, il faut donc pouvoir se débrouiller par ses propres moyens. À moins d’avoir la chance de connaître quelqu’un du métier ! 

Article précédent Free Troc Party : consommer sans dépenser ni polluer
Article suivant Vers une baisse massive du déficit de la Sécurité sociale ?
Plus de guides faire des économies
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.