Comment renégocier votre assurance prêt immobilier ?

Par Anne-Sophie O | Mis à jour le 18/10/2021 à 10:57
Partager

Théoriquement, l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire lors de la souscription d'un prêt immobilier. Mais dans les faits, au vu des sommes qui sont en jeu, les organismes prêteurs exigent que les futurs acheteurs s'assurent pour couvrir les risques de décès, d'incapacité et de perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA). Or, un tel contrat peut représenter plus de 30 % du coût de l'emprunt ! Il est donc important de bien savoir le renégocier, mais aussi de connaître vos droits.

Changement d'assurance emprunteur : quelles options ?

Pour revoir votre assurance prêt immobilier à la baisse, deux possibilités s’offrent à vous : soit renégocier le contrat souscrit dans l’établissement initial, soit changer d’établissement.

En effet, conformément à la loi Lagarde de 2010, rien ne vous oblige à contracter une assurance auprès de l’organisme qui vous a accordé le prêt. Celui-ci aura bien entendu quelques réticences. Mais après tout, c’est de votre argent dont il s’agit. Et il est parfois question de plusieurs milliers d’euros d’économies !

Seule condition : le contrat d’assurance de l’organisme concurrent doit présenter un niveau de garantie équivalent à celui proposé par le prêteur. Dans le cas contraire, la banque peut refuser le changement.

À lire également : Comment assurer son crédit immobilier ?  

Comment bien comparer les offres ?

Depuis la loi Hamon du 17 mars 2014, les banques sont tenues d’utiliser les critères d’équivalence définis par le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier), et ainsi à fournir à leurs clients des informations détaillées quant à ce fameux niveau de garantie exigé.

Cette mesure facilite grandement la comparaison et permet aux emprunteurs de faire jouer aisément la concurrence. En plus de payer moins de cotisations, vous aurez la possibilité de bénéficier de meilleures garanties. Mais dans tous les cas, veillez à déterminer la quotité idéale pour chaque co-emprunteur, le cas échéant.

À quel moment puis-je changer d'assurance prêt immo ?

Tout dépend de la date d’effet de votre assurance, et par extension, de la date de souscription de votre emprunt.

Votre emprunt a moins de 12 mois : vous pouvez, sous couvert de la loi Hamon, changer d’assurance à tout moment, sans aucuns frais.

Votre emprunt a plus de 12 mois : il vous est possible, depuis la loi Chatel entrée en vigueur au 1er janvier 2018, de résilier votre contrat chaque année à sa date anniversaire. Pensez simplement à prévenir votre assurance au moins 2 mois à l’avance, par courrier recommandé avec accusé de réception. 

Ceci, toujours sous réserve d’une couverture équivalente.

Changer d'assurance emprunteur, combien ça coûte ?

Frais d’adhésion éventuels mis à part (de l’ordre de 20 € en moyenne, ils se font néanmoins de plus en plus rares), vous n’aurez rien à payer si vous décidez de changer d’assurance ou de renégocier votre contrat dans votre banque actuelle. La loi Hamon interdit en effet aux banques d’appliquer quelques frais que ce soit (frais d’avenant et frais d’étude, notamment).

Et si d’aventure, vous deviez réaliser des tests médicaux, sachez que les frais seront entièrement pris en charge par l’assureur.

Dernier petit conseil : attendez l’accord écrit du nouvel assureur avant de résilier votre contrat. On n’est jamais à l’abri d’une surprime ou d’une exclusion inopinée !

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur l'assurance crédit immobilier ! 

Article précédent La souscription à une assurance de prêt est-elle obligatoire ?
Article suivant Immobilier : poussée de fièvre sur les taux en octobre
Plus de guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.