Nos 9 astuces pour payer votre logement moins cher

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 18/01/2022 à 15:28
Partager

Vous envisagez d’acheter un logement pour en faire votre résidence principale ou secondaire ? Et si nous vous proposions quelques astuces pour le payer moins cher ? Pour savoir comment vous y prendre,  suivez le guide !

Utiliser votre marge de négociation

En premier lieu, pour payer un logement moins cher, il ne faut pas chercher loin. Au moment de faire une offre, vous disposez la plupart du temps d’une marge de négociation : profitez de cette opportunité ! Les vendeurs savent que les acheteurs vont faire des propositions qui ne seront pas au prix, c’est pourquoi ils ont parfois tendance à gonfler le prix de vente. De ce fait, n’hésitez pas à tenter une petite négociation !

Pointer les failles du logement

S’il est possible de négocier « par principe », vous pouvez aussi mettre en avant les faiblesses du bien immobilier pour réduire le prix.

Un assainissement qui n’est pas aux normes, une installation électrique qui ne l’est pas non plus, une décoration entière à revoir, une toiture à réparer ou à changer, des menuiseries simple vitrage... Listez tous les défauts de la maison ou de l’appartement pour avoir des arguments et faire baisser le prix.

Acheter en nue-propriété

Autre solution à envisager si vous souhaitez acheter moins cher votre logement : la nue-propriété. Cet achat est tout à fait spécifique dans la mesure où vous ne pouvez jouir du bien que vous achetez à court terme.

En clair, vous devenez nu-propriétaire tandis qu’un bailleur social en a l’usufruit. Il exploite votre bien durant une période de 15 ans la plupart du temps. Vous n’assumez que les travaux du gros-œuvre ; le bailleur prend quant à lui en charge la gestion locative et les petits travaux de réparation et d’entretien ainsi que la taxe foncière.

Au terme de l’usufruit, vous devenez pleinement propriétaire du bien. L’avantage majeur de la nue-propriété ? Vous achetez un bien à 60 % de sa valeur. C’est un véritable investissement d’avenir pour constituer votre patrimoine à moindre coût.

Acheter un bien immobilier aux enchères

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. De nombreux logements sont vendus aux enchères à cause de problèmes de paiement notamment. C’est l’occasion pour vous de faire une très belle affaire.

Si certains biens sont vendus au prix du marché, il reste possible d’obtenir des prix attractifs pour faire des économies et réaliser un bel investissement. Rendez-vous chez le notaire qui se charge de la vente afin de consulter tous les documents nécessaires et visitez le bien avant de l’acheter afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Acheter votre logement au meilleur moment

Lorsque vous achetez un bien immobilier en VEFA (vente en l’état de futur achèvement), il est parfois possible là encore de faire de belles affaires.

Parfois, les promoteurs proposent un prix d’appel pour générer des premières ventes et lancer leur programme immobilier. De ce fait, vous pouvez envisager un prix moins élevé. Parfois, c’est à la fin de la vente que vous faites les plus belles affaires. Les promoteurs ont encore un ou deux biens à vendre et ne trouvent pas d’acquéreurs, ils proposent alors des prix plus attractifs pour boucler la vente.

Acheter au rez-de-chaussée

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais le prix d’un bien est consécutif à sa situation dans l’immeuble. L’étage de référence est le 2e. Selon une étude de MeilleursAgents à Paris dans un immeuble avec ascenseur, il apparaît que le 1er étage présente un prix inférieur en moyenne de 3,4 %. Au rez-de-chaussée, le prix du bien est 11,3 % moins élevé. Au 6e étage sous les combles, le prix est 10,4 % plus élevé.

En province, dans un immeuble avec ascenseur, le prix au rez-de-chaussée est 9,9 % moins élevé qu’au 2e étage tandis que pour un 4e étage, vous paierez 4 % plus cher.

Dans un immeuble sans ascenseur, le prix des étages élevés est revu à la baisse.

Investir dans un bien avec des locataires en place

Lorsque vous faites l’acquisition d’un bien en vue de le louer, il est préférable d’acheter un logement dans lequel des locataires sont encore en place. Le montant de la décote est variable selon la durée du bail en cours. Plus il est long, plus vous ferez une bonne affaire. Si le montant du loyer est inférieur au loyer de référence, là encore le prix peut être revu à la baisse.

Aussi, selon la situation, il est possible d’acquérir un logement de 10 à 35 % moins cher lorsqu’il est occupé. De plus, si des locataires sont déjà en place, vous êtes certain de percevoir des loyers dès votre acquisition pour rembourser votre crédit immobilier.

Ne pas passer par une agence immobilière

Dans le cadre d’un achat immobilier, il est intéressant de s’adresser à une agence immobilière qui fera pour vous les recherches et prévoira les visites. Si cela est une solution confortable pour vous, elle a un prix. Selon l’agence à laquelle vous vous adressez, le montant des frais peut s’élever de 3 à 10 % du prix de vente, ce qui va augmenter naturellement le coût de votre acquisition, et donc de votre crédit immobilier (intérêts et assurance emprunteur).

Dès lors que cela est possible, envisagez plutôt une vente en direct afin de réduire les frais et ainsi de payer votre logement moins cher.

Se lancer dans un achat groupé

Enfin, autre solution pour payer votre logement moins cher : acheter à plusieurs. L’objectif est ici de se passer d’un promoteur pour acheter un immeuble ou des maisons individuelles. Vous achetez le terrain ensemble et pouvez le négocier.

Il en va de même pour les constructions. En commandant plusieurs maisons à un constructeur, vous pouvez obtenir une réduction sur le prix global. Vous pouvez envisager des logements totalement individuels ou un habitat participatif avec des jardins et autres espaces collectifs par exemple.

À lire aussi : Acheter dans le neuf, est-ce si intéressant ?

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Sous-louez en toute légalité
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.