Vous avez envie d’un peu de végétation autour de chez vous, mais n’avez pas nécessairement l’espace ? Si la végétalisation d’un balcon ne pose de prime abord aucun problème, la situation peut être différente sur un trottoir. Explications.

Mettre des plantes sur un balcon : c’est possible ?

Vous vivez en appartement et souhaitez mettre de la verdure sur votre balcon ? La plupart du temps, il n’est pas interdit de mettre des plantes sur votre balcon ou sur votre terrasse pour apporter un peu de nature en ville ou simplement pour vous isoler des regards indiscrets.

Toutefois, vous devez en premier lieu consulter votre règlement de copropriété. En effet, celui-ci peut parfaitement décider de règles spécifiques au fleurissement des balcons. Il peut ainsi préciser la taille ou le poids des pots. La copropriété peut aussi interdire les pots cavaliers que vous placez sur une rambarde pour des raisons de sécurité. Lorsqu’ils sont autorisés, ils doivent être parfaitement fixés. Le règlement de copropriété peut aussi vous imposer d’entretenir vos plantes afin de ne pas envahir l’espace de vos voisins.

Si les plantes sont autorisées sur votre balcon, assurez-vous que ce soit le cas de toutes les variétés. En effet, l’ambroisie par exemple est responsable de nombreuses allergies, elle peut être interdite. De même, les plantes trop odorantes ou trop fleuries peuvent attirer les guêpes et les abeilles, ce qui peut perturber le quotidien de vos voisins, surtout s’ils sont allergiques aux piqûres.

Quant aux plantes grimpantes, veillez à ce qu’elles n’endommagent pas la façade de l’immeuble.

Enfin, veillez à réaliser un arrosage raisonnable afin d’éviter une infiltration et des dégâts chez vos voisins du dessous.

En tout état de cause, en cas d’accident ou de désagrément, votre responsabilité civile sera engagée.

Végétaliser un trottoir : les règles en vigueur

Vous avez une maison, mais n’avez ni cour ni jardin ? Si vous avez envie d’un peu de verdure devant votre maison, il ne vous reste que le trottoir à fleurir. Dans ce cas tout à fait spécifique, il existe des règles.

Rendez-vous dans votre mairie pour savoir dans quelle mesure vous pouvez végétaliser un trottoir. Chaque commune peut imposer des règles spécifiques. Ce sont les services techniques de la ville qui étudient votre demande et valident votre projet (ou le rejettent). 

Généralement, vous pouvez effectuer des plantations dans des jardinières existantes au pied des arbres proches de chez vous ou dans des parterres cultivables. Chaque commune peut librement déterminer une liste de plantes que vous aurez le droit de cultiver. Les mairies sont par exemple susceptibles de privilégier des plantes dont le développement n’est pas trop important pour éviter une gêne en termes de déplacement ou de signalisation. Il vous sera quoi qu’il en soit demandé d’entretenir vos plantations.

Article précédent Consommateur : 10 droits fondamentaux
Article suivant Yuka contre A.B.C Industrie : quel est le résultat du procès ?
Plus de guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.