Frais bancaires : ce que coûtent chaque année les découverts

Par Nicolas Boutin | Mis à jour le 03/12/2020 à 15:09

Dans son étude annuelle, le comparateur Panorabanques révèle que plus d’un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an. Les frais bancaires qui en découlent s’élèvent en moyenne à 66 € par client.

découverts
51% des Français sont en découvert au moins une fois par an.

Une situation qui touche toutes les catégories

Une étude publiée le 26 novembre émanant de Panorabanques dévoile que 51% des Français déclarent être à découvert au moins une fois par an. Parmi eux, 38% sont à découvert tous les mois, tandis que 9% des Français à découvert ne disposent pas d’une autorisation. Parmi les facteurs de ce phénomène, le niveau de vie est le plus déterminant. En effet, 26% des Français vivant avec moins de 1.500 euros par mois sont à découvert tous les mois, quand seulement 10% de ceux gagnant plus de 3.000 euros le subissent. L’âge apparaît aussi comme un facteur discriminant, les étudiants et jeunes actifs en étant davantage victimes. Plus d’un jeune sur quatre est ainsi concerné par le découvert.

Pour 38% des Français, les raisons du découvert sont structurelles. Leur situation financière est ainsi présentée comme « globalement difficile ». Un autre tiers a dû en revanche faire face à une « dépense importante non prévue ». Pour faire face à cette situation, la moitié des personnes concernées doit attendre la prochaine rentrée d’argent. Plus d’un quart coupent dans leurs dépenses, tandis que 44% se servent de leur épargne, largement renforcée pendant le confinement.

Un découvert moyen entre 300 et 1.000 €

Pour la plupart des ménages, le découvert pose problème en ce qu’il est coûteux. Pour plus d’un quart des Français, le montant mensuel moyen du découvert se situe entre 300 et 1.000 €. Or, l’utilisation du découvert génère des agios, augmentés de frais supplémentaires lorsque le découvert autorisé est dépassé. Parmi ces frais, on peut compter les intérêts débiteurs perçus par la banque, généralement élevés, la commission d’intervention, ainsi que l’envoi d’une lettre d’information pour compte débiteur non autorisé. La commission d’intervention à elle seule peut coûter jusqu’à 96 € par an pour un dépassement mensuel. La lettre d’information pour compte débiteur non autorisé peut également avoir un certain coût. En moyenne, sur 147 banques, elle est facturée 9,8 €. Si elle est gratuite dans une trentaine de banques, son coût peut toutefois s’élever jusqu’à 20 €.

Panorabanques, dans son rapport, a ainsi pu établir deux profils types. Un Français, dans une banque traditionnelle paie en moyenne 66 euros de frais de découvert par an. En effet, ceux qui ne sont jamais à découvert paient en moyenne 7 € par an, tandis que ceux dépassant régulièrement leur autorisation de découvert paient 235 € par an. En revanche, les néobanques présentent un avantage en matière de découvert, puisque leurs clients paient en moyenne 4 € par an de frais de découvert.

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Boire un coup entre collègues fait partie de leur travail !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.