Villes étudiantes : quelles sont les villes préférées des jeunes ?

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 08/09/2023 à 11:23

Chaque année, des milliers de jeunes se lancent dans la quête d'un logement étudiant. Si certaines villes sortent du lot, le type de bien et son coût jouent aussi un rôle crucial dans ce choix. Zoom sur les préférences des étudiants en matière d'habitat.

Studio étudiant
Lille attire 67% des candidatures étudiantes.

Des villes en tête de liste malgré des loyers élevés

Parmi les villes les plus plébiscitées par les jeunes, c'est Lille qui remporte la palme avec 67% des candidatures étudiantes. La ville du Nord est suivie de près par Rennes (61%) et par Lyon (58%). Paris, Grenoble et Nancy ne sont pas en reste, enregistrant notamment 54% des demandes. En revanche, Marseille semble moins attirer, avec seulement 35% des candidatures étudiantes.

Dans le choix des étudiants, la question du loyer va évidemment avoir son importance. Si Paris domine avec un loyer moyen de 941 euros par mois, Bordeaux et Lyon suivent avec respectivement 736 euros et 668 euros par mois. Malgré son attrait, Lille affiche un loyer plus modeste à 572 euros. Nancy, avec un montant moyen de 492 euros par mois, se situe entre Grenoble (477 euros) et Marseille (593 euros). Les villes aux loyers les plus accessibles restent encore Saint-Étienne, Le Havre et Le Mans.

Le choix de logement : privilégier le pratique et le meublé

En matière de typologie de logement, sans grande surprise, les studios sont le bien de prédilection des étudiants, avec 41% d'entre eux qui les choisissent. De plus, 12% optent pour les chambres, notamment en colocation. Autre tendance claire : 69% des candidatures étudiantes se tournent vers les logements meublés. Une préférence qui s'explique par le désir d'une installation rapide pour des séjours généralement courts.

Pour la majorité des étudiants, la durée de location oscille entre 12 et 36 mois. L'étude de Flatlooker, confirme cet attrait pour le meublé, soulignant que cela réduit les coûts pour les parents. Les logements non meublés sont généralement associés à des surfaces plus grandes et des projets d’installation sur une période plus étendue.

À lire également : Rentrée étudiante : découvrez les aides financières disponibles

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Amazon Prime Day 2024 : quelles sont les dates et les promotions ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.