Comment bien estimer le prix des travaux dans une maison ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 23/12/2021 à 15:12
Partager

Vous envisagez d’acheter une maison à rénover ? Attention, votre budget travaux devra être respecté à la lettre si vous ne souhaitez pas vous installer dans un chantier. Or, calculer un budget travaux n’est pas simple. Voici comment ne pas vous rater pour emprunter la bonne somme à la banque.

Estimer un budget travaux : passez la maison au crible

Avant l’achat d’une maison, vous devez vous assurer que les travaux envisagés seront bien suffisants et qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises. Parfois, vous pensez qu’il suffit de refaire la décoration et vous vous apercevez qu’au final il faut revoir la charpente.

Aussi, avant de signer un quelconque compromis, faites le tour de la maison et regardez chaque recoin. Tous les murs doivent être scrutés pour savoir si la maison n’est pas humide. Si tel est le cas, cela peut venir de l’isolation qui n’est pas assez performante, de la VMC qui n’est pas fonctionnelle ou d’une fuite par le toit, auquel cas de la toiture est à revoir. Et selon la dimension de celle-ci, la facture peut être lourde.

Si vous avez accès à des combles non aménagés, n’hésitez à pas à y faire un tour. Il est intéressant de voir la charpente. Vous saurez si elle est en bon état et à même de bien soutenir votre maison sur le long terme. Ce sera aussi le moment de découvrir si des termites ou des vrillettes, voire des capricornes, n'ont pas décidé d’y élire domicile et de la fragiliser.

Vérifiez si l’électricité est fonctionnelle et aux normes, le coût d’une installation peut très vite monter. L’état des menuiseries est également à vérifier. Assurez-vous qu’il s’agit bien de fenêtres avec un double vitrage pour un confort thermique plus important et des économies d’énergie à long terme.

Bref, ne laissez rien passer pour éviter toute surprise.

Quelle dépense prévoir pour les travaux ?

Avoir une vision d’ensemble des travaux de rénovation à effectuer et être capable d’en déterminer le prix sont deux choses différentes. Ce sera d’autant plus le cas si vous n’avez jamais fait de travaux de votre vie.

Pour réaliser ce calcul, il est plus que conseillé de faire intervenir des artisans. Non seulement ceux-ci vous feront un chiffrage précis, mais ils seront peut-être en mesure de voir un défaut que vous n’aviez pas constaté et qui pourrait augmenter votre budget travaux.

L’intervention des artisans vous permet d’estimer le prix des travaux et de présenter un document précis à votre banque pour obtenir votre prêt travaux ou votre crédit immobilier incluant ces travaux.

Naturellement, vous pouvez faire le choix d’estimer ces travaux vous-même. Cela s’impose parfois lorsque la maison que vous avez visitée est très prisée et que vous devez prendre une décision rapidement. Il arrive en effet que vous deviez faire une offre sous quelques jours seulement. Si les artisans n’ont pas le temps d’intervenir, vous devez faire un calcul des dépenses à envisager afin de faire l’offre la plus judicieuse afin que votre prêt puisse inclure le prix de vos travaux.

Comment estimer soi-même le montant des travaux dans une maison ?

Aujourd’hui, internet est votre ami. De nombreux sites dédiés aux travaux vous permettent de prendre connaissance d’une fourchette de tarifs avec les matériaux et la pose. C’est intéressant si vous pensez faire appel à des artisans. Si vous souhaitez réaliser une grande partie des travaux vous-même, le calcul sera encore plus simple.

Si vous faites intervenir des professionnels de la rénovation, voici quelques tarifs trouvés sur des sites de travaux qui pourraient vous aider à faire votre calcul. Attention toutefois, le prix des artisans peut sensiblement varier d’une région à l’autre. Ces prix incluent les matériaux et la pose.

  • Rénovation complète de l’électricité : 80 à 120 € par m².
  • Réfection de la toiture : 80 à 150 € par m².
  • Fenêtre en PVC battante en rénovation : 200 à 700 €.
  • Fenêtre de toit : 500 €.
  • Charpente : 90 à 210 € par m².
  • Isolation des murs par l’intérieur : 50 à 90 € par m².

Cela vous donne une première idée des gros travaux à effectuer. Si vous envisagez d’assumer les travaux de décoration, un sol vous coûtera entre 15 et 100 € du m² selon sa nature et surtout sa qualité. Pour de la peinture, comptez entre 3 et 30 € le m². La différence est extrêmement importante. La peinture la moins chère recouvre moins vos murs et nécessite parfois une couche supplémentaire. Pour 30 € du m², vous pouvez bénéficier d’une peinture haut de gamme isolante.

Des aides à la rénovation pour réduire le prix de vos travaux

Avant d’aller à la banque pour lui demander un crédit, songez que vos travaux de rénovation pourraient vous donner droit à des aides dès lors qu’ils permettent d’améliorer les performances thermiques de votre maison. MaPrimeRénov’ par exemple est une aide précieuse dont les montants sont intéressants selon vos revenus.

Si vous avez des revenus modestes, MaPrimeRénov’ vous propose des aides à hauteur de :

  • 25 € par m² pour une isolation des murs par l’intérieur ;
  • 100 € par fenêtre pour améliorer l’isolation thermique de votre logement ;
  • 8 000 € pour une chaudière à bûches ;
  • 4 000 € pour une pompe à chaleur.

Les certificats d’économie d’énergie vous accompagnent également. Toujours pour les revenus les plus modestes, il est possible de bénéficier d’une aide à hauteur de 22 € pour une isolation des combles.

Enfin, si votre logement se situe dans une zone éligible, vous pouvez compter sur le PTZ (prêt à taux zéro). Il s’agit d’un crédit octroyé sans intérêts et sous condition de revenus. Il peut atteindre 40 % du montant de l’opération à financer, cela représente une économie loin d’être négligeable.

À lire : 4 conseils pour que vos travaux vous coûtent moins cher. 

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Loi Lemoine : qui sont les plus concernés ?
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.