À la sortie du magasin, vous avez tendance à vous débarrasser de votre ticket comme d’un vulgaire prospectus ? Pourtant, ce morceau de papier est bien plus précieux qu’il n’y paraît. Pour éviter toute mésaventure, nous vous expliquons comment prouver un achat sans ticket de caisse. 

Un ticket de caisse, à quoi ça sert ?

Chaque achat de plus de 25 € doit donner lieu à l’émission d’un ticket de caisse. Ce reçu prouve la transaction entre un commerçant et son client. Attention toutefois, il ne s’agit pas d'une facture. Vous en aurez besoin pour échanger un produit ou le retourner en magasin contre un remboursement. Si un produit d'alimentation fait l’objet d’un rappel, sans ticket de caisse, vous n’aurez pas de moyen de prouver que vous l’avez acheté dans une enseigne particulière et ne pourrez obtenir votre remboursement. Le ticket de caisse est aussi nécessaire pour exercer vos droits en matière de garantie.

D’ailleurs, depuis le 1er juillet 2021, il doit indiquer la date d'expiration de la garantie légale de conformité pour certains objets comme l’électroménager, les smartphones ou les appareils de bricolage. Fixée à 2 ans, elle impose au vendeur (et non au fabricant) de remplacer un article en cas de défaillance ou de non-conformité. Mais sans votre ticket de caisse, comment obtenir réparation ?

Bon à savoir : vérifier ses achats avec un ticket de caisse, une habitude payante

Selon la DGCCRF, en 2015, 8 % des articles de la grande distribution présentent une différence entre le prix affiché en rayon et celui compté en caisse. Si vous ne vérifiez pas votre ticket de caisse, plusieurs euros peuvent ainsi s’envoler en dépenses fantômes

Est-ce qu'un magasin peut retrouver un ticket de caisse ?

La première solution pour prouver un achat sans ticket de caisse est de demander un duplicata au magasin. En effet, chaque ticket de papier émis par une caisse est également enregistré chez le vendeur. Le détail des transactions est nécessaire pour tenir la comptabilité de l’entreprise et éventuellement justifier ses comptes en cas de contrôle. Seul hic : les magasins acceptent rarement de se plonger dans leurs serveurs pour retrouver un ticket de caisse.

Hors de question de se passer d'un remboursement ou de se contenter d’un article défectueux. Pour inciter le département comptable à faire les recherches nécessaires, indiquez-lui la date et l’heure de votre passage en caisse et le montant de vos achats. Dans le cas d’un paiement par carte bancaire, renseignez-vous auprès de votre banque pour obtenir un numéro de transaction, cela facilitera la procédure. Vous disposez de 15 mois pour effectuer cette demande.

Pour prouver un achat, pensez à votre carte fidélité

Vous l’utilisez à chaque passage en caisse et il se pourrait bien que votre carte de fidélité vienne vous tirer d’affaires. Les pratiques varient énormément d’une enseigne à l’autre. Si vous souhaitez prouver un achat sans ticket de caisse, connectez-vous à votre compte pour vérifier s’ils conservent une copie du précieux sésame. C'est le cas chez Carrefour, Super U et E.Leclerc, par exemple.

La digitalisation, un changement d’ampleur pour les tickets de caisse

Depuis plusieurs années, des magasins proposent l’envoi du ticket de caisse sur la boîte mail des clients. Et si cette dématérialisation était la solution pour prouver un achat sans ticket de caisse en papier ? Une fois dans votre messagerie, le reçu ne disparaîtra que lorsque vous le déciderez.

Pour éviter les erreurs de manipulation, vous pouvez par exemple créer un dossier dédié à vos tickets de caisse et les classer dès réception. Mais cette solution n’est pas la panacée. En effet, cela signifie que vous devrez dévoiler votre adresse mail à de plus en plus d’enseignes. Pour limiter cela, vous devez également prendre de bonnes habitudes avec vos reçus physiques. Réservez un tiroir de votre meuble d’entrée à vos tickets et forcez-vous à les ranger, dès votre retour à la maison. Pour vos achats coûteux ou soumis à la garantie légale de conformité, demandez systématiquement une facture en plus de votre ticket de caisse. Classez ensuite le tout dans un dossier. 

Comme le précise l’article 49 de la loi n°2020-105 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, “l’impression et la distribution systématique de tickets de caisse, tickets de carte bancaire et bons d’achat et tickets visant à la promotion ou à la réduction des prix d’articles de vente dans les surfaces de vente” sera interdite à compter du 1er janvier 2023. Cela signifie que le client devra demander l’impression d’un ticket en papier pour l’obtenir. Il y aura tout de même quelques exceptions qui feront l’objet d’une impression systématique : ceux mentionnant la garantie légale de conformité du produit et les reçus d’opérations de paiement par carte bancaire annulées ou n’ayant pas fonctionné.

Prouver ses achats sans ticket de caisse n’est pas une mince affaire. S’il existe des solutions, nous vous conseillons de conserver précieusement vos reçus papier pendant une quinzaine de jours pour vos courses du quotidien et deux ans pour les articles soumis à la garantie légale de conformité. Avec la digitalisation des tickets de caisse, vous n’aurez bientôt plus à vous en inquiéter.

Article précédent Consommateur : 10 droits fondamentaux
Article suivant Goûter : 60 millions de consommateurs appelle à éviter certains gâteaux
Plus de guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.