L’entrée en maison de retraite ne se fait pas en un claquement de doigts. Il s’agit d’un changement de vie majeur et définitif pour les personnes âgées, cela demande un minimum de réflexion. Et c’est sans compter le coût des maisons de retraite qui ne s’adapte pas à tous les budgets. Comment préparer son arrivée en maison de retraite ? Ce guide vous explique toutes les étapes.

Préparer psychologiquement la personne âgée

Le changement de vie impliqué par l’entrée en EHPAD est un cap souvent difficile à passer. Les seniors souhaitent rester le plus longtemps possible chez eux et profiter de leur liberté. Toutefois, une santé plus fragile, une perte d’autonomie et un véritable au risque au quotidien peuvent imposer de placer une personne âgée en maison de retraite.

Avant toute chose, il est nécessaire d’en parler avec la personne concernée pour qu’elle comprenne la nécessité de ce placement. Mieux, il est conseillé de l’impliquer dans le choix de sa maison de retraite. Après tout, c’est elle qui va y passer sa fin de vie, il est nécessaire qu’elle trouve un établissement dans lequel elle se sentira bien.

N’hésitez pas à visiter ensemble différents établissements pour vous faire une idée précise du confort et des prestations proposées. Définissez ensemble les critères de choix : lieu, activités, prise en charge médicale, etc.

Définissez le budget disponible

Selon un rapport de l’inspection des affaires sociales, le prix d'un Ehpad est en moyenne de 1 500 € par mois en milieu rural. En milieu urbain, ce prix atteint 2 900 €. Ensuite, les tarifs peuvent t’augmenter fortement selon les établissements et les prestations pour atteindre plus de 5 000 €.

Préparer son arrivée en maison de retraite passe ainsi par une étude du budget de la personne âgée. Faites un point entre ses ressources mensuelles, son épargne disponible et ses éventuels contrats tels que l’assurance-vie qui peuvent permettre de financer un EHPAD. Si le senior est propriétaire de son logement, sa vente peut aussi aider à financer la maison de retraite.

N’oubliez pas que des aides existent pour les personnes âgées aux revenus modestes. L’allocation personnalisée d’autonomie, l’APA, permet de couvrir partiellement le tarif dépendance en EHPAD. Pour l’obtenir, le senior doit remplir les conditions suivantes :

  • avoir plus de 60 ans ;
  • attester d’une résidence stable et régulière en France ;
  • être classé en GIR 1 à 4, la grille AGGIR étant une grille qui permet d’évaluer le niveau d’autonomie.

Ensuite, le montant est déterminé par :

  • le degré d’autonomie ;
  • le tarif dépendance de l’EHPAD ;
  • les ressources du résident.

Si la personne âgée peut bénéficier de l’APA, l’aide est directement versée à la maison de retraite.

Pour la partie hébergement, vous pouvez compter sur l’APL ou l’ALS selon les ressources de la personne âgée.

Mettre en vente le bien immobilier du senior

Si la vente de la résidence principale est un prérequis financier pour bénéficier de la meilleure maison de retraite, prévoyez de mettre ce bien en vente afin d’obtenir un capital dont le senior pourra se servir jusqu’à son décès. Si l’entrée en maison de retraite est urgente, faites appel à un agent immobilier afin d’accélérer la vente et de permettre à votre proche d’évoluer en sécurité dans un EHPAD.

Il est aussi possible d’envisager une location. Les loyers perçus par la personne âgée pourront financer une partie de la maison de retraite.

Quoi qu’il en soit, vous devrez songer à vider la maison en étudiant avec la personne concernée les meubles qu’elle souhaite conserver pour la maison de retraite afin qu’elle se sente un peu comme chez elle et qu’elle ne perde pas tous ses repères.

Choisir le meilleur emplacement

Il n’est pas obligatoire de trouver une maison de retraite proche de chez soi. Aussi, il faut réfléchir au meilleur emplacement pour ne pas perdre tout lien social.

Faites la liste des personnes qui seront susceptibles de venir voir votre proche en maison de retraite et trouvez un établissement non loin pour faciliter les déplacements. Si les personnes âgées refusent bien souvent d’aller en EHPAD, c’est aussi et surtout de peur de ne plus voir personne. L’emplacement est donc un critère de choix fondamental.

Pour aller plus loin : 4 solutions moins chères que la maison de retraite

Article précédent Comment calculer le montant de votre retraite ?
Article suivant Retraites complémentaires : vers une revalorisation de 5%
Plus de guides retraite
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.