Quel système de surveillance choisir pour protéger sa maison ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 23/05/2022 à 16:24
Partager

En 2019, L’INSEE recensait près de 490 000 cambriolages ou tentatives de cambriolages.  A l’approche des vacances d'été, la question de la sécurité de votre domicile revient logiquement sur le devant de la scène. Vous faites bien car les mois de juin, juillet et août comptabilisent le plus de cambriolages dans l’année. Seul décembre atteint des chiffres similaires. Toutefois, face à la diversité de l’offre des dispositifs et de surveillance et aux énormes différences de coût entre eux, il est difficile de faire son choix. Vous vous demandez quel système de surveillance choisir pour protéger sa maison ? Laissez-nous vous guider pour un été serein. 

L’alarme sonore, un système dissuasif

Il s'agit d’une sirène reliée à des détecteurs d’effraction placés sur les portes, les fenêtres ou encore le toit. Dans une maison, lorsqu'un cambrioleur essaie de forcer l’une des entrées, l’alarme extérieure se déclenche et prévient ainsi le voisinage. Dans 9 cas sur 10, le cambrioleur fait demi-tour. Pour décourager les voleurs les plus déterminés ou si vous vivez en appartement, vous pouvez opter pour un système avec sirène intérieure. Vous pouvez également placer des détecteurs de présence à l’intérieur, sur le chemin menant aux pièces principales. Un système multizone vous permettra d’activer l’alarme au rez-de-chaussée la nuit tout en vous laissant dormir ou vous déplacer tranquillement à l’étage. 

Pour une installation facile et rapide, privilégiez un kit sans fil prêt à poser. Placez la centrale dans un endroit facilement accessible. Ces systèmes de surveillance fonctionnent par ondes radio et avec des piles ou des batteries : ils seront efficaces même en cas de coupure de courant. En revanche, les modèles filaires exigent l’intervention d’un professionnel et engendrent donc des coûts supplémentaires. Toutefois, leurs ondes ne peuvent être brouillées. Impossible également de pirater ces systèmes de sécurité pour les désactiver. Si jamais un fil est coupé, la centrale réagit comme pour une intrusion et déclenche sa sirène. Ces systèmes d’alarme sont raccordés à votre réseau d'électricité domestique mais possèdent une batterie de secours pour vous protéger en toutes circonstances. 

Dernière option : l’alarme connectée. Elle fonctionne via Internet et se contrôle depuis une application téléchargée sur votre smartphone ou votre tablette. Un abonnement à un service GSM dédié (environ 5 €/mois) sera nécessaire pour que votre système de surveillance fonctionne sans Internet.

Une caméra de vidéosurveillance pour sécuriser sa maison

Impressionnantes, les caméras de surveillance dissuadent bon nombre de cambrioleurs de passer à l’action. Couplées à une alarme sonore, elles sont très efficaces. Toutefois le risque zéro n’existe pas et, si vous veniez à être volé malgré tout, les images enregistrées seront d’une grande aide pour démasquer les malfrats. Attention à bien les installer de manière à ce qu’elles ne filment que votre propriété et pas la voie publique car c’est interdit. Vous aurez le choix entre deux types de vidéosurveillance :

Les caméras IP

Connectées à Internet, elles enregistrent les images dans le Cloud ou sur un serveur NAS. Sans fil, elles permettent une installation plus simple et offrent un accès à distance aux images. Contrairement à l’autre type de caméras, vous disposez d’une plus grande capacité de stockage. Ces modèles sont les plus coûteux et nécessitent une connexion Internet Wi-Fi  stable et permanente : un répétiteur peut être nécessaire pour vous assurer du bon fonctionnement à chaque emplacement choisi.

Les caméras analogiques

Ce système de vidéosurveillance est relié à un enregistreur capable de stocker une quantité d’images déterminées. Exit les problèmes de connexion Internet, en revanche, vous pouvez vous retrouver avec des mètres de câbles à attacher et dissimuler. Plus abordables que les versions connectées, ces caméras permettent de multiplier les postes de surveillance. 

Au moment de choisir votre caméra pour protéger votre maison, prenez en compte les critères suivants :

  • La qualité de l’image (un modèle avec capteur Full HD 1080 pixels permettra de zoomer) ;
  • La vision nocturne et la définition de l’image en infra-rouge ;
  • Les performances du détecteur de mouvements /de sons / de personnes ;
  • Le champ de vision de la caméra ;
  • Le niveau d’étanchéité pour une caméra extérieure ;
  • La résistance aux températures extrêmes 

Télésurveillance, un système payant mais très efficace

Avec la télésurveillance, les détecteurs de mouvement et d’effraction sont reliés à une alarme sonore et/ou une caméra ainsi qu’à un poste de surveillance. Ce système de sécurité est posé par un prestataire et comprend un matériel adapté à la surface et au type de logement (appartement ou maison). Certaines offres comprennent également des haut-parleurs permettant au centre de surveillance d’écouter ce qu’il se passe à l’intérieur du logement et de communiquer avec ses habitants. 

Quand une alerte se déclenche, les opérateurs de la société de surveillance procède à ce que l’on appelle une levée de doute. Pour cela, ils entrent en contact avec l’abonné qui doit leur donner un code lui permettant d'être identifié. Lorsque le propriétaire du logement n’est pas joignable, un agent de sécurité est envoyé. Si les images ou les sons l’exigent, il peut également envoyer les forces de l’ordre. 

L’abonnement à la télésurveillance varie entre 10 € et 60 €/mois. Faites attention aux formules premier prix, elles ne comprennent pas toujours l’intervention d’un agent de sécurité. Pensez également à vérifier le système de facturation en cas d’intervention de dudit agent et les tarifs de la maintenance de votre matériel. Ce dernier peut être acheté ou loué auprès de la société de télésurveillance. En cas d’achat, la facture initiale peut avoisiner les 1 000 €. La location vous permettra d’échelonner les frais mais viendra augmenter le coût de votre abonnement mensuel.

Bon à savoir : l’activation et la désactivation de l’alarme, un élément clé

L’un des éléments à prendre en compte pour savoir quel système de surveillance choisir pour protéger sa maison est le mode de déclenchement et d’arrêt qu’il propose. Une centrale dotée d’un clavier permettant de saisir un code pourra vite montrer ses limites. En revanche, une télécommande ou un badge seront plus pratiques. Les modèles connectés peuvent être pilotés directement via leur application.

A lire aussi : Les règles à connaitre avant d'insaller une vidéosurveillance chez soi.

Grâce aux systèmes de surveillance, votre domicile est protégé durant vos absences. Vous trouverez de nombreuses solutions pour assurer la sécurité de votre domicile en fonction de votre budget mais aussi du type de logement que vous possédez. Les dépenses peuvent vite s’envoler et il n’existe pas de solution miracle, pourtant l’effet dissuasif de ces appareils de surveillance est indéniable.  

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Environnement : la France produit encore trop d’ordures ménagères
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.