Comment réussir sa reconversion professionnelle après 40 ans ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 13/07/2022 à 10:56
Partager

Vous avez forcément déjà entendu parler de la crise de la quarantaine. Cet âge charnière est, pour beaucoup, l’occasion de faire un premier bilan sur son parcours professionnel. Souvent, cela se traduit par l’envie de donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Envie de donner plus de sens à son activité, d’exercer le métier dont on a toujours rêvé ou de retrouver un certain équilibre de vie : les motivations sont multiples. Vous ressentez aussi ce besoin de changer de métier à l’heure de la quarantaine ? Cela tombe bien, c’est un très bon moment pour songer à une reconversion et nous avons de nombreux conseils pour vous expliquer comment changer de métier après 40 ans.

40 ans : un bel âge pour une reconversion

Sur le marché du travail, avoir 40 ans est synonyme de maturité et d’expérience. Même si vous changez de domaine d’expertise, les employeurs vous considèrent comme un atout. En effet, vous accumulez déjà de nombreuses années de carrière durant lesquelles vous avez pu vous confronter au monde de l’entreprise, accompagner de multiples projets et acquérir une certaine expertise. Alors qu’il vous reste encore de belles années devant vous, vous décidez de vous lancer dans un projet vous tenant à cœur. Votre motivation et votre détermination seront deux avantages majeurs de votre profil. Vous pourrez également compter sur de nombreuses prédispositions pouvant faire la différence :

  • capacité d’adaptation ;
  • confiance en soi ;
  • prédisposition au travail en équipe ;
  • bonne organisation et gestion du temps ;
  • bonne gestion du stress et des émotions ;
  • autonomie.

Trouver le bon projet de reconversion

En début de carrière, vous avez suivi la voie tracée par votre diplôme. Après plusieurs années dans votre domaine de spécialisation, vous ressentez le besoin de passer à autre chose. Toutefois, comment changer de métier après 40 ans en étant sûr de faire le bon choix ? En effet, commencer un nouveau projet professionnel implique, bien souvent, une perte de niveau de salaire puisque vous perdez le bénéfice de votre ancienneté. Pour réussir votre reconversion professionnelle après 40 ans, vous pouvez miser sur :

Un secteur qui recrute

Certains domaines ont particulièrement le vent en poupe : en les rejoignant, vous donnerez un bel élan à votre carrière. Vous aurez également plus de chances de facilement retrouver des opportunités professionnelles. Parmi les secteurs où la demande est forte, on retrouve :

  • l’informatique ;
  • le digital ;
  • la santé ;
  • les services à la personne.

Découvrez aussi ces formations courtes pour une reconversion rapide.

Le job de vos rêves

Difficile de faire plus motivant que le métier que l’on a toujours voulu exercer. Malheureusement, au moment de choisir votre orientation, vos parents ont opposé un « non » ferme à votre souhait de devenir plombier ou professeur des écoles. Si vous avez envie de changer de métier après 40 ans, n’hésitez pas à renouer avec vos premières amours. Grâce à votre expérience, vous pourrez envisager cette reconversion sereinement en planifiant les différentes étapes pour obtenir des équivalences, faire des formations ou passer de nouveaux diplômes avant de vous lancer. Les économies faites au cours de la première moitié de votre carrière pourront également vous aider à financer votre projet. Il existe aussi d'autres moyens pour financer sa reconversion professionnelle.

De même, si votre reconversion passe par l'entreprenariat, votre précédente expérience professionnelle vous permettra certainement de gérer certains aspects administratifs comme la comptabilité ou les ressources humaines.

Un métier avec du sens

Parfois, la reconversion est motivée par un désintérêt pour les missions effectuées au quotidien et le désir d’avoir un impact sur la société. Les métiers amenant à travailler au contact de personnes seront parfaits pour vous. L’enseignement est l’une des options, mais vous pourrez également vous tourner vers des associations caritatives ou des missions locales.

Bon à savoir : La reconversion, une étape de plus en plus commune

Selon une enquête menée en 2021 par BVA, LHH et VISIPLUS Academy, 49 % des Français pensent à la reconversion, sont en train de changer de métier ou ont déjà franchi le pas.

Les étapes clés pour changer de métier après 40 ans

Pour réussir votre reconversion, prenez le temps de préparer votre projet. La précipitation peut vous faire commettre des erreurs alors, avant de démarrer votre nouvelle vie, pensez à :

Faire le bilan

Dressez une liste de vos compétences transversales acquises durant votre carrière. Faites ensuite le point sur votre futur métier (vos exigences, les concessions que vous êtes prêt à faire, les compétences que vous voulez acquérir). N’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel, pour obtenir un bilan de compétences précis. Grâce à cette base solide, vous pourrez construire un projet de reconversion pérenne répondant à vos aspirations. N’oubliez pas de vous pencher sur le niveau de rémunération de votre futur métier et les changements logistiques que pourraient impliquer de nouveaux horaires. Pensez aussi à activer votre réseau pour rencontrer des professionnels travaillant dans votre futur secteur d’activité.

Vous former

Si vous décidez de changer de métier après 40 ans pour un domaine totalement différent, vous devrez vous former. Encore une fois, vous aurez besoin de temps pour identifier les interlocuteurs proposant des formations reconnues. Demandez des devis pour pouvoir comparer les coûts et la durée des enseignements. Pour limiter votre investissement, orientez-vous vers des organismes référencés au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cela vous permettra d’utiliser votre crédit CPF (Compte Personnel de Formation).

Préparer votre départ

Le bilan est sans appel : votre emploi ne vous convient plus et vous avez besoin de changer. Toutefois, il est important de prendre en compte l’aspect financier. Consultez votre employeur pour tenter d’obtenir une formation sur votre temps de travail. De même, une rupture conventionnelle vous permettra d’accéder plus facilement aux indemnités chômage. Il est également possible d’obtenir une allocation en cas de démission. Vous devrez monter un dossier détaillant votre reconversion et l’aval d'une commission sera nécessaire pour ouvrir vos droits.

Changer de métier après 40 ans peut faire peur et certaines pensées peuvent vous freiner à passer le cap. Pourtant, il ne faut pas hésiter. Après près de 20 ans de carrière, les envies de changement ne sont pas un caprice. Alors qu’il vous reste de longues années avant la retraite, préparez cette nouvelle étape de votre vie dans les moindres détails. Prenez le temps d’étudier les secteurs les plus porteurs ou de vous renseigner sur le métier de vos rêves avant de vous former. Vous pourrez alors retrouver du plaisir à retourner au travail et gagner en épanouissement.

Article précédent Passer à temps partiel : bonne ou mauvaise idée ?
Article suivant Comment les jeunes imaginent leur futur emploi
Plus de guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.