Les arnaques aux personnes âgées les plus fréquentes

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 08/02/2022 à 16:37
Partager

Internet a révolutionné nos vies et simplifié notre quotidien : il suffit de quelques clics pour gérer des questions parfois très confidentielles. Cela ne manque pas d’attiser l’appétit de personnes malhonnêtes. Les principales victimes ? Les seniors, bien moins à l’aise avec Internet. Voici 8 arnaques aux personnes âgées particulièrement fréquentes.

La fausse mise en demeure

Les arnaques ciblant les personnes âgées misent souvent sur la peur. L’une des escroqueries les plus courantes est le courriel provenant d’un pseudo avocat. Le ton est menaçant, vous risquez gros, et voilà que vous téléchargez le document joint. Malheureusement, un malware épie vos moindres gestes et peut accéder à vos données de connexion sur tous vos sites, dont celui de votre banque.

Comment éviter l'arnaque ?

Pour éviter de perdre de l’argent à cause d’une arnaque sur Internet, ne téléchargez jamais de documents envoyés par un émetteur inconnu.

L’arnaque au concours

Vous voilà l’heureux gagnant d’un smartphone dernière génération ? Vous avez gagné plusieurs milliers d’euros à la loterie ? Méfiance ! En poursuivant la lecture de l’e-mail, vous vous apercevrez certainement que pour récupérer votre prix, vous devez fournir de nombreux renseignements personnels ou faire un virement afin de payer certaines taxes.

Comment éviter l'arnaque ?

Effacez cet e-mail sans plus attendre, et retenez qu’il ne faut jamais donner ses coordonnées bancaires ou des informations administratives en réponse à un e-mail dans lequel vous êtes supposé être le « grand gagnant ».

L’invitation à un enterrement

Après la peur, la tristesse. Les fraudeurs ne manquent pas d’imagination et certains envoient ainsi de fausses invitations pour des obsèques. Ces e-mails contiennent un lien supposé dévoiler l’identité du défunt au récipiendaire. Cette action déclenche en réalité le téléchargement d’un logiciel malveillant. Les données dérobées sont alors vendues sur le darknet ou utilisées pour accéder au compte bancaire du propriétaire de l’ordinateur.

Comment éviter l'arnaque ?

Pour protéger vos informations comme votre budget, ne cliquez jamais sur un lien contenu dans un e-mail dont vous ne connaissez pas l’émetteur. En cas de doute, mieux vaut interroger votre réseaux de proches par d'autres biais.

Les faux investissements

Méfiez-vous des e-mails vous proposant un placement au rendement phénoménal idéal pour vivre la belle vie durant votre retraite. Il s’agit le plus souvent d’une pyramide de Ponzi. Cette arnaque née dans les années 1920 rémunère les anciens investisseurs avec les sommes versées par les nouveaux clients naïfs. Bien souvent, les économies investies ne sont jamais retrouvées.

Comment éviter l'arnaque ?

Méfiez-vous dès qu'on propose de participer à un business et qu'on vous demande une participation financière : les arnaques de ventes pyramidales abondent aujourd'hui encore. 

L’escroquerie aux sentiments

Les fraudeurs n’ont aucun état d’âme et n’hésitent pas à exploiter la solitude des personnes âgées. Gare aux arnaques sur les sites de rencontre !

Si l’un de vos aînés fréquente les réseaux sociaux ou des sites de rencontres, il pourra bien évidemment y faire de belles rencontres, mais aussi être victime d’un « brouteur ». Ces faux amoureux embobinent leurs cibles grâce à une correspondance fournie avant de leur demander des versements réguliers pour améliorer leur vie précaire ou financer une future visite.

Comment éviter l'arnaque ?

Prévenez les personnes âgées de votre entourage, car, vous le savez bien, l’amour rend aveugle et certaines personnes ont perdu plusieurs milliers d’euros dans de telles histoires.

Le faux e-mail d’un membre de la famille

Vous recevez un mail d'un proche exposant un problème financier et demandant de l'argent en urgence ? Méfiance : cette escroquerie est fréquente et, là aussi, fait appel à vos sentiments pour vous soutirer de l'argent.

Comment éviter l'arnaque ?

Un coup de fil à la personne supposée avoir envoyé le courriel sera le meilleur moyen de se tirer de cette escroquerie sans perdre un centime.

Le phishing

Cette arnaque aussi appelée « hameçonnage » est employée par les escrocs afin de soutirer des informations personnelles et perpétrer des usurpations d’identité. Pour cela, ils envoient des courriels supposés provenir d’une instance de confiance. EDF, Trésor Public ou banques : les designs reprennent l’identité visuelle de ces institutions et en profitent pour demander à l’internaute son mot de passe, son numéro de carte bancaire ou une copie de sa pièce d’identité.

Comment éviter l'arnaque ?

On ne le répètera jamais assez, mais JAMAIS une entreprise fiable ou un établissement administratif ne vous demandera ce genre d’informations par e-mail.

Un site spécial pour signaler ces abus

Face à l’augmentation des arnaques sur Internet, le Gouvernement a mis en place un site permettant de signaler les spams et escroqueries sur le web : signal-spam.fr. Il est également possible de retrouver sur le site un classement des objets utilisés fréquemment dans l’envoi des mailings frauduleux pour inciter la cible à ouvrir le courriel.

Les fausses associations

Les arnaques sont partout, même dans de pseudo-associations de bienfaisance. Quelle que soit la cause évoquée, même si vous y êtes sensible, réfléchissez-y à deux fois avant de faire un virement par Internet. Et ce, même si le mail présente le logo d'une association connue. 

Comment éviter l'arnaque ?

Aussi légitime que puisse paraître un courriel, avant de faire un don, il faut toujours vérifier les données d’une association sur le site dédié du Gouvernement. Une plateforme parfaitement construite, un mailing sans faute et une communication régulière ne sont pas suffisants pour s’assurer de l’honnêteté d’un organisme.

Si vous souhaitez faire un don, le plus sûr est encore de vérifier l'adresse de l'association et de lui faire parvenir votre chèque par voie postale.

La première chose à faire pour aider les personnes âgées à déjouer les arnaques est de leur en parler. Un programme anti-malware et des mots de passe complexes et différents leur permettront également d’éviter les expériences négatives. Enfin, en cas de démarches à effectuer en ligne, veillez à ce qu’elles ne se fassent aider que par un proche digne de confiance.

Article précédent Consommateur : 10 droits fondamentaux
Article suivant Un service pour renouveler sa carte d'identité ou son passeport rapidement
Plus de guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.