Pourquoi il ne faut pas consommer son café du matin au réveil ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 29/06/2022 à 15:32
Partager

Selon une étude Harris Interactive de 2019, 83 % des Français boivent du café tous les jours. Vous aussi vous ne pouvez démarrer votre journée avant d’avoir siroté un espresso ou savouré vos tartines accompagnées d’un café filtre ? Comme vous allez le voir, consommer son café du matin au réveil n’est pas une très bonne idée.

Le réveil, un chamboulement hormonal

Connu pour son effet stimulant, le café est un incontournable du petit-déjeuner. Pourtant, sa consommation si tôt dans la journée est loin d’avoir l’effet escompté. En effet, à chaque réveil, l’organisme sécrète du cortisol. Cette hormone appelée communément "hormone du stress” est produite pour mettre notre corps en alerte. Dès notre réveil, sa production augmente de 50 %. Le cortisol nous fournit alors l’énergie et la vigilance nécessaire à notre réveil. En buvant votre café à ce moment-là, vous ne profitez pas pleinement de ses effets stimulants. 

Cette action doublon peut même se traduire par une grande nervosité, voire une certaine anxiété. Et cela ne s’arrête pas là ! Le taux de cortisol chutera conjointement avec l’atténuation des effets du café : la fatigue en fin de matinée sera plus intense ! Enfin, prendre son café le matin en parallèle à votre pic de cortisol peut entraîner une augmentation de votre tolérance au précieux élixir. Résultat, quand vous aurez vraiment besoin d’un coup de fouet et que vous boirez un café, votre corps n’en percevra même plus les effets, il faudra alors augmenter la quantité.

La bonne heure pour boire son café

Pour bien faire, il faut boire son café lorsque la production de cortisol décline. Cela intervient environ 4 heures après le réveil soit entre 11 h et 12 h. En buvant votre premier café de la journée dans cette tranche horaire, vous profiterez de tous ses bienfaits. Si vous êtes un adepte du café après le déjeuner, attendez 13 h 30 pour votre espresso, car le corps connaît un autre pic de cortisol entre 12 h et 13 h. L’organisme sécrète une dernière dose de cortisol pour nous booster entre 17 h et 18 h 30.

Bon à savoir : quelle est la dose maximale de café à respecter ?

Selon l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA), il ne faut pas dépasser une dose journalière de café de 400 mg. Cela correspond environ à 4 tasses d’espresso. Pour les femmes enceintes et les moins de 18 ans, la dose recommandée est de 200 mg.

Tous les cafés sont-ils identiques ?

Dans la famille des cafés, on retrouve deux catégories : le robusta ou l’arabica. Le premier contient deux fois plus de caféine par rapport au second. Il est donc potentiellement plus stimulant. Concernant la teneur en acide chlorogénique (CGA), un antioxydant permettant de diminuer le taux de sucre dans le sang, c’est l’arabica le champion. Ce dernier serait également le café à privilégier pour stimuler sa mémoire et son attention.

A lire aussi : comment choisir son café au supermarché ?

Les effets négatifs du café

Au-delà de 6 tasses quotidiennes, le café peut avoir des conséquences négatives sur la santé. L’excès de caféine peut ainsi provoquer :

  • Des insomnies ;
  • Une irritation de l’estomac ;
  • De l’anxiété ; 
  • Une accélération du rythme cardiaque (le risque pour le système cardio-vasculaire dû à la consommation de café n’a jamais été prouvé ).

La consommation régulière et importante de café peut mener à un phénomène de dépendance. L’arrêt du café peut alors entraîner des symptômes typiques d’un sevrage comme l’irritabilité, des maux de tête, la somnolence ou une certaine nervosité. Pour continuer à consommer du café, il faut donc trouver la bonne dose à consommer  et éviter les excés.

Quelle boisson pour remplacer le café ?

Puisque l’heure du café est désormais repoussée à 11 h, il faut trouver une nouvelle boisson pour votre petit-déjeuner. Pour un effet booster ne venant pas saper le travail du cortisol, vous avez plusieurs options. 

Le thé

Même si le thé contient de la théine, une substance similaire à la caféine, il ne viendra pas interférer avec le cortisol. En effet, avec le café, la caféine passe directement dans le sang. Les tanins du thé noir comme du thé vert retiennent la théine et les effets stimulants se feront ressentir seulement plusieurs heures après avoir bu votre tasse. Cerise sur le gâteau, le thé est une alternative pas chère pour remplacer votre café.

Le rooibos

Parfois appelé “thé rouge”, le rooibos n’est pourtant pas issu du même arbuste que le thé.  Gorgée d’antioxydant, cette plante donne une infusion dont la puissance n’est pas sans rappeler le thé noir. Le rooibos se distingue toutefois par ses notes de miel et de vanille. Cette boisson mêlant peps et douceur est idéale pour le matin. 

Le maté 

Venue d’Amérique du Sud, cette boisson a tous les avantages du café sans ses inconvénients. Parfait pour éveiller le corps et augmenter la concentration comme la vigilance, le maté ne provoque pas d’effets secondaires gênants. 

Le chaï

Cette recette de thé indienne est stimulante, mais aussi réconfortante. Il est composé de thé noir et de nombreuses épices comme la badiane, la cannelle la cardamome, le clou de girofle, le gingembre, le fenouil ou encore le poivre noir. 

Un petit-déjeuner sans café vous semble impossible ? Pourtant, cela vous permettra d’avoir bien plus d’énergie pour démarrer la journée. Laissez le cortisol agir et vous apprécierez encore plus votre pause-café de 11 h !

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Plusieurs nouveautés pour Météo France
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.