Remboursement de prêt à la consommation : ce que vous devez savoir

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 18/01/2022 à 15:35
Partager

Vous avez reçu une prime, un héritage ou toute autre somme imprévue et avez la possibilité de rembourser votre crédit à la consommation ? Sachez que cette solution n’est pas toujours à privilégier. Explications.

La banque ne peut s’opposer à un remboursement anticipé d’un crédit à la consommation

Qu’il s’agisse d’un prêt personnel ou d’un prêt affecté, il n’est pas possible pour la banque de refuser votre demande. L’article L312-34 du Code de la consommation le stipule très clairement : « L'emprunteur peut toujours, à son initiative, rembourser par anticipation, en partie ou en totalité, le crédit qui lui a été consenti ».

Le remboursement anticipé peut engendrer des frais

Toujours selon le Code de la consommation et l’article L312-34, des frais de remboursement anticipé peuvent être facturés à l’emprunteur. Cela doit être clairement indiqué dans le contrat de prêt.

Les pénalités de remboursement anticipé (PRA) sont calculées comme suit :

  • Maximum 1 % du montant du crédit si le prêt prend fin dans plus d’un an ;
  • Maximum 0,5 % du montant du prêt s’il prend fin dans les 12 mois à venir.

La facturation de pénalités de remboursement anticipé n’est pas automatique

L’indemnité de remboursement anticipé (IRA) est facturée uniquement pour un prêt personnel ou affecté dont le montant est supérieur à 10 000 € au cours d’une période de 12 mois.

D’autre part, aucune indemnité ne sera due par l’emprunteur dans les cas suivants :

  • Le crédit est à taux variable au moment de la demande de remboursement par anticipation ;
  • Le remboursement anticipé a pour vocation de rembourser un découvert autorisé ;
  • Le crédit est renouvelable. Ce type de crédit consiste à disposer d’une somme que vous pouvez utiliser et que vous remboursez chaque mois afin de reconstituer votre réserve.

Le remboursement du prêt à la consommation peut être total ou partiel

Si vous avez perçu une somme qui ne permet pas de rembourser totalement votre crédit conso, sachez qu’il est tout à fait envisageable d’effectuer un remboursement partiel.

En option pour un remboursement d’une partie de votre crédit, vous avez la possibilité de modifier les conditions de votre prêt :

  • Vous réduisez la durée de votre crédit ;
  • Vous réduisez le montant des mensualités afin d’augmenter chaque mois votre pouvoir d’achat.

Les démarches pour rembourser un prêt à la consommation par anticipation

Il vous faut contacter votre banque ou votre organisme de crédit afin de l’informer de votre volonté de rembourser votre prêt. Dans certains cas, vous serez dans l’obligation de faire parvenir un courrier recommandé avec accusé de réception.

Avant toute chose, prenez le temps d’échanger avec un conseiller afin de vous assurer que vous ne serez pas concerné par les pénalités de remboursement anticipé.

Rembourser son crédit conso par anticipation : une bonne idée ?

Cela va dépendre de votre situation et des conditions de votre crédit. Si vous avez reçu une somme inattendue, vous avez certainement envie de clôturer ce prêt et ainsi d’augmenter votre reste à votre chaque mois.

Est-ce nécessairement une bonne idée ? Rien n’est moins sûr. Si vous êtes en capacité de continuer à rembourser votre prêt, la somme que vous avez perçue peut-être placée sur un compte épargne disponible. En cas d’imprévu (réparation de voiture ou dans la maison, etc.), vous disposerez d’un peu d’argent pour faire face.

D’autre part, si votre crédit vous offre des conditions très attractives en termes de taux, il est parfois préférable de continuer à le rembourser et de placer votre argent sur un support qui rapporte plus d’intérêts que votre crédit ne vous en coûte.

Autre point important : les frais de remboursement que nous avons évoqués précédemment. Prenons un exemple concret. Il vous reste 12 500 € à rembourser durant 14 mois. La PRA est de 1 % du montant du prêt. Vous devrez donc payer 125 € de frais. Si le cout de votre crédit est plus élevé, vous avez intérêt à rembourser par anticipation.

Le remboursement de votre prêt peut en revanche s’imposer si vous avez besoin d’un autre crédit. N’oubliez pas que vous devez respecter un taux d’endettement de 33 %. Si vous avez besoin d’une somme plus importante que le montant que vous avez reçu, remboursez votre prêt et faites un nouveau crédit plus élevé si le cumul de vos crédits vous fait dépasser ce fameux taux d’endettement.

À lire aussi : Quel crédit à la consommation choisir ?

Article précédent La souscription à une assurance de prêt est-elle obligatoire ?
Article suivant Crédit immobilier : quels taux pour 2023 ?
Plus de guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.