La crèche est devenue l'une des solutions les plus pratiques pour faire garder son enfant pendant une journée de travail. Saviez-vous qu'il existait différents types de crèches ? Voici notre inventaire pour vous aider à arrêter votre choix. 

Faire garder ses enfants dans une crèche traditionnelle

La crèche traditionnelle est gérée par la municipalité, le département ou encore la caisse d’allocation familiale. Le tarif appliqué varie en fonction des régions, mais d’une manière générale, la participation des parents est déterminée en fonction de leurs sources de revenus.

Les places dans ces crèches sont limitées et il existe des priorisations dans l’adhésion. Il faudra justifier d’une activité professionnelle ou suivre une formation pour que l’enfant soit admis en crèche. Dans certaines localités, des mesures sont également prises pour permettre aux parents chômeurs de faire garder leurs enfants pendant qu’ils se consacrent à la recherche de travail.

Découvrez les différentes solutions pour faire garder votre bébé ! 

Faire garder son bébé dans une crèche collective

Une crèche collective repose sur le même principe qu’une crèche traditionnelle. Elle est mise en place par les collectivités locales. Ainsi, pour pouvoir y inscrire votre enfant, vous devez résider dans la localité. Les bébés y sont admis dès l’âge de 2 mois, mais pour limiter les risques de contagion, il se peut que votre enfant ne soit pas admis s’il est malade.

Pour ce qui est du coût, ces crèches bénéficient généralement d’une aide de l’état. De ce fait, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel déterminé en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants à charge.

Faire garder son enfant dans une crèche d'entreprise

La crèche d’entreprise se trouve au sein même de la société ou aux alentours. Les prestations que ces crèches proposent sont les mêmes que celles offertes dans les crèches traditionnelles. La seule différence réside dans le fait qu’elles sont exclusivement réservées aux salariés de l’entreprise. Les personnes qui s’occupent de vos enfants sont également employées par votre entreprise et non par la collectivité locale.

La crèche privée, c'est quoi ?

Il arrive parfois que la collectivité locale se tourne vers une entreprise privée pour gérer la crèche de la municipalité. Dans ce cas, c’est un organisme privé qui s’occupe de la crèche, mais c’est toujours la mairie qui est en charge de la distribution des places. Une crèche privée peut également être inter-entreprises. Dans ce cas, les places sont accordées en priorité aux salariés des entreprises qui se trouvent à proximité. La prestation est la même que dans les crèches traditionnelles. Quant au coût, il est pratiquement identique pour les parents puisque c’est l’employeur qui prend en charge la part habituelle qui revient à la mairie.

La micro-crèche, qu'est-ce que c'est ?

Comme son nom l’indique, la micro-crèche est une plus petite infrastructure qu’une crèche traditionnelle. Le fonctionnement de ce type de garde d’enfant est le même que celui des crèches collectives. La différence réside dans la taille des locaux et la capacité d’accueil. Ces crèches n’accueillent pas plus de 9 enfants de moins de 6 ans.

La crèche familiale, un autre type de crèche

Les enfants sont gardées à domicile par une assistante maternelle payée par une association ou la municipalité. Elle ne peut accueillir chez elle que 3 enfants, dont les siens. La nourrice est également tenue de se rendre 2 fois par semaine à la crèche collective dont elle dépend pour permettre aux enfants qu’elle garde de se socialiser avec d’autres enfants.

La crèche parentale, un modèle de crèche participatif

La crèche parentale est une crèche gérée par une association de parents d’élèves. Ce sont les parents eux-mêmes, assistés par des auxiliaires de puériculture ou autres professionnels de la petite enfance, qui prennent en charge les enfants inscrits. Chaque parent qui y a son enfant inscrit est tenu de passer au moins une journée ou une demi-journée par semaine à la crèche pour s’occuper des enfants aux côtés de la nounou. Ces crèches bénéficient également des aides de la Caf et parfois aussi des municipalités, ce qui réduit les dépenses du côté des parents.

Découvrez également nos astuces pour faire garder votre enfant à moindre coût ! 

Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Énergie : à Strasbourg, l’université va fermer deux semaines durant l’hiver
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.