Infidélité : 3 choses à ne pas faire s’il vous a trompée

Par Florian Billaud | Mis à jour le 18/09/2019 à 22:44
Partager

Quoi de plus difficile que de surmonter une infidélité ? Entre tristesse, colère et désir de vengeance, il est compliqué de faire face aux émotions violentes qui surviennent naturellement à la suite d’une tromperie. Que vous choisissiez de rompre ou de recoller les morceaux, voici 3 attitudes qu’il serait sage d’éviter s’il vous a trompée.

1 - Précipiter les choses à la suite d'une tromperie

L’amour ne pouvant exister et perdurer que dans la confiance mutuelle, la tromperie s’accompagne toujours de terribles conséquences. Il est inévitable que la trahison engendre une immense douleur et ébranle profondément l’équilibre du couple. Dans un contexte où les émotions et les passions sont à vif, il est indispensable de prendre du temps pour soi et pour analyser la situation.Une réaction à chaud est bien entendue naturelle, mais elle ne doit pas prendre le pas sur la réflexion. La décision de rompre ou de tenter de reconstruire vous appartient. Ménagez-vous le temps qu’il faudra pour y réfléchir. Exigez la patience de votre conjoint et obtenez de sa part toutes les réponses dont vous avez besoin. Il vous doit bien cela !Le saviez-vous ? Les infidèles sont de plus en plus nombreux !D’après un sondage IFOP de 2017, un tiers des femmes et la moitié des hommes avouent avoir déjà été infidèles au cours de leur vie. Des chiffres en nette progression depuis les années 70 !

2 - Prendre la faute de l'infidélité sur soi et ignorer le problème

Une infidélité n’entraîne pas forcément un traumatisme à jamais irréparable. Plusieurs couples parviennent à ressortir grandis d’une telle épreuve. Mais il faut éviter certains écueils, comme se considérer responsable de la tromperie et continuer en tâchant d’ignorer le problème.« Ai-je été à la hauteur ? Finalement, ne l’ai-je pas un peu mérité ? » Il est normal de se poser ces questions, mais vous devez garder en tête que personne ne « mérite » cela. Pour repartir sur des bases saines, il sera bien sûr nécessaire de comprendre ce qui a pu favoriser l’infidélité, mais il est tout aussi indispensable de vous respecter.L’ignorance peut sembler plus simple et moins douloureuse, mais les effets à long terme n’en seront que plus destructeurs. Rappelez-vous que la communication est le ciment d’un couple durable. Si vous voulez un jour parvenir à retrouver la sérénité aux côtés de votre conjoint, il va vous falloir comprendre l’origine du problème et agir en conséquence.

3 - Se venger du conjoint infidèle

Dernière attitude à éviter à tout prix : la vengeance ! Prendre sa revanche pour causer une douleur similaire à celle que l’on a subie est une réaction viscérale compréhensible. Humiliation publique sur les réseaux, vandalisme, violence ou tromperie en retour, tout peut nous passer par la tête. Mais il est là aussi nécessaire de prendre du recul pour comprendre que la vengeance ne nous apportera aucun soulagement.Si l’on choisit plus tard de poursuivre la relation, il est inutile et contre-productif de traiter la personne qu’on aime comme un ennemi. Si l’on choisit la rupture, alors il faut aller de l’avant et vivre pour soi sans perdre davantage de temps.Quel que soit finalement notre choix, consulter un spécialiste peut nous aider à évacuer le ressentiment et permettre à la confiance de renaître. Comprendre les mécaniques profondes de l’infidélité prendra certainement du temps et sera douloureux, mais ce processus ne pourra que vous aider pour l’avenir.

Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Titres-restaurant : un grand changement à la rentrée
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.