Le sel est un ingrédient qui permet de sublimer de nombreux plats... lorsqu'il est utilisé à juste dose ! Vous avez tendance à avoir la main lourde ? Rassurez-vous, grâce à quelques astuces, il est possible de rectifier le tir. 

L'eau bouillante

L’idée ? Rincer tout simplement vos aliments sous un filet d’eau bouillante. L’intégralité du sel ne disparaîtra pas, mais vous en éliminerez suffisamment ! Ce procédé s’applique en particulier aux légumes cuits à l’eau ou à la vapeur, ainsi qu’aux féculents (pâtes, riz...) et autres légumineuses (fèves, pois, lentilles, haricots rouges, etc.).

Le pain rassis

Il vous reste un gros morceau de pain rassis contenant beaucoup de croûte ? Ni une ni deux, plongez-le dans votre plat en sauce ! En s’imbibant de cette dernière, il va aussi retenir une partie du sel qu’elle contient.

Le pain rassi est un bon allié anti-gaspi, mais si vous n'en avez pas, une pomme de terre fera parfaitement l’affaire. Ajoutez-la crue à votre plat qui mijote après l’avoir épluchée, lavée et coupée en deux, puis retirez-la une fois cuite.

Le sucre en morceaux

Efficace lui aussi pour dessaler les sauces, le sucre en morceaux ne doit cependant pas être plongé directement dans votre plat, au risque évidemment de lui apporter un goût sucré. L’idée, c’est juste de l’adoucir.

Trempez votre morceau de sucre après l’avoir déposé sur une cuillère, patientez quelques instants, puis retirez-le. Il absorbera alors une partie du sel, sans avoir le temps de fondre. Au besoin, répétez l’opération.

La crème fraîche

De par son acidité, la crème fraîche n’a pas son pareil pour compenser un trop-plein de sel. Il vous suffit d’en rajouter à votre plat juste avant de servir, si bien entendu celui-ci s’y prête. Viande, poisson, légumes... de nombreux aliments se marient avec la saveur acide.

D’autres aliments ou préparations acides comme la pomme, la tomate, le citron ou le vinaigre seront tout aussi efficaces.

Deux autres armes imparables

Selon votre recette, vous pouvez également :

  • Retirer une partie du liquide pour le remplacer par de l’eau claire, du lait ou encore du bouillon non salé ;
  • Augmenter les quantités d’ingrédients (par exemple, allonger une pâte avec de la farine et du lait ou de l’eau, ou incorporer davantage de légumes dans un plat mijoté).

À lire aussi : pourquoi et comment réduire sa consommation de sel au quotidien ?

Les bons gestes pour éviter de trop saler ses préparations culinaires

Pour ne pas saler excessivement vos préparations, veillez à :

  • Ajouter le sel par petites pincées plutôt qu’en le saupoudrant ;
  • Goûter avant d’ajouter une pincée supplémentaire ;
  • Vérifier la composition de vos mélanges d’épices (certains contiennent déjà du sel) ;
  • Attendre la fin de la cuisson pour saler les plats mijotés (comme l’eau s’évapore en cours de cuisson, la sauce est plus concentrée et réclame une quantité de sel moindre).

Plus question de jeter vos plats trop salés ! Toutes ces bonnes astuces vous permettront de réajuster vos recettes de manière imparable, sans pour autant les dénaturer. Et avec nos conseils ultimes, vous serez aussi moins enclin à saler vos plats à l’excès. À vos fourneaux !

Article précédent Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?
Article suivant Rappel produit : trop de nitrates dans des petits pots pour bébé
Plus de guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.