La question de l'argent est l'un des points de dissonance dans un couple : vous trouvez votre moitié radine ou au contraire trop dépensière ? Découvrez quelques astuces pour vivre en couple avec un radin. 
 

Faire le point sur la situation financière du couple

Avant toute chose, il est important de faire le point sur votre situation financière : vous pouvez avoir l'impression que votre conjoint(e) est radin(e) alors qu'en réalité c'est simplement une différence de revenus entre les deux partenaires qui explique une gestion différente du budget.

Si votre moitié a connu une situation financière difficile dans le passé, il est possible qu'il / elle fasse attention à ses dépenses. N'hésitez pas à ouvrir le dialogue pour en savoir plus. Vous avez du mal à parler argent avec votre partenaire ? On vous donne quelques conseils pour bien choisir le moment où vous allez aborder la question de l'argent et comment banaliser le sujet.

Une fois que vous aurez mis à plat votre conception de l'argent, vous pourrez définir une façon de vous organiser pour gérer les dépenses du couple : est-ce que vous souhaitez payer 50/50 ou faire au prorata en fonction de vos revenus ? C'est le moment de vous exprimer de dire ce que vous souhaitez pour éviter les frustrations futures, et de faire un point sur vos envies communes. Vous pouvez utiliser l'humour ou faire appel à une aide extérieure pour parler d'argent au sein de votre couple. 

 Retrouvez également les erreurs à ne pas commettre quand on parle d'argent dans un couple. On vous explique pourquoi l'argent peut être une source de conflit dans le couple et quelles sont les solutions pour éviter que l'argent devienne un problème au sein du couple.  

Comment vivre avec un radin ?

Votre partenaire est radin ? Pour essayer de le faire changer, vous pouvez lui parler de la méthode 50/30/20 pour qu'il apprenne à lâcher du leste et à mieux gérer son budget.

Il est difficile de faire changer un radin, mais vous pouvez essayer de comprendre d'où vient sa peur de manquer et faire le point sur votre propre vision de l'argent : est-ce que vous dépensez trop par exemple. 

Gardez à l'esprit que le radin ne cherche pas à vous priver mais plutôt à se protéger. L'argent est sa protection : un véritable filet de sécurité pour faire face à l'inconnu ou au cas où. N'hésitez pas à mettre des mots sur ce que vous ressentez. 

Faites également la différence entre un véritable radin qui aura du mal à faire un achat quel que soit le type de dépense et un radin qui sélectionnera soigneusement les dépenses qu'il ne veut pas faire. 

Côté pratique, pour éviter les prises de tête à la maison on vous recommande de garder chacun un compte personnel et d'ouvrir un compte joint qui servira aux dépenses communes (loyer, frais de garde des enfants, impôts, courses ...). Chacun pourra continuer à se faire plaisir avec son compte personnel ou à épargner.  Le compte commun peut aussi servir à vous faire plaisir : repas au restaurant, projet de vacances ... Avec un peu de chance votre radin(e) préféré(e) le sera un peu moins au fil du temps ! 

Si vous avez des enfants et que vous n'avez pas la même vision de l'argent que votre conjoint(e), il est important de discuter avec vos enfants pour leur apprendre la valeur de l'argent sans leur transmettre la peur de manquer de votre partenaire. On vous recommande d'aborder la question de l'argent par le jeu, et ne manquez pas nos conseils pour bien gérer leur argent de poche et nos recommandations pour éviter que l'argent devienne un sujet tabou au sein de votre famille. 

Si au contraire, votre conjoint est dépensier, on vous donne quelques astuces pour freiner ses ardeurs et éviter de mettre votre couple dans le rouge !   

Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Le taux de pauvreté baisse grâce aux aides sociales
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.