L’une des choses que vous adorez avec l’été, c’est pouvoir vous détendre en prenant un bain de soleil. Avoir la peau dorée vous fait vous sentir bien alors ce n’est pas très grave si vous oubliez de renouveler l’application de votre protection solaire… Si seulement cela était vrai ! Comme vous allez le voir, le bronzage peut être dangereux. D’ailleurs, à bien y réfléchir, il serait peut-être préférable de ne pas bronzer cet été.

Toutes les peaux doivent faire attention

Les personnes ayant des peaux claires ont plus de mal à bronzer et prennent plus de coups de soleil. Toutefois, cela ne veut pas dire que les peaux plus foncées sont à l’abri ! Une exposition excessive au soleil représente des risques pour toutes les carnations. Par ailleurs, vous devrez redoubler de vigilance si :

  • Vous avez beaucoup de gains de beauté (congénitaux ou atypiques) ;
  • Vous avez des antécédents de mélanome dans votre famille ;
  • Vous prenez un traitement médicamenteux provoquant une photosensibilité.

Année après année, les dommages s’accumulent même si vous ne prenez pas toujours de coups de soleil. Un cancer provoqué par des expositions prolongées et répétées apparaît après 10 à 30 ans. Les brûlures superficielles sont temporaires, mais pas les effets dommageables permanents. Si vous venez d'attraper un coup de soleil, découvrez nos solutions pas cheres contre les coups de soleil.

Le soleil provoque également un vieillissement cutané prématuré. Il représente aussi un danger pour les yeux. Sans lunettes adéquates, vous pouvez être victime d’une ophtalmie (sorte de coup de soleil des yeux) ou déclarer une cataracte, voire une dégénérescence de la rétine.  Si vous vous demandiez pourquoi il ne faut pas bronzer cet été, ces explications ont dû finir de vous convaincre. Si cela est possible, essayez de limiter au maximum votre exposition. Pensez également à adopter les bons réflexes pour vous protéger lors des passages au soleil. 

Bon à savoir : la vitamine D dans tout cela ?

Les UVB permettent de synthétiser la vitamine D. Cependant, une exposition quotidienne de 15 à 30 minutes au soleil d’été est largement suffisante pour sécréter la bonne dose de vitamine en été. En hiver, préférez prendre des ampoules de vitamine D prescrites par votre médecin au lieu de vous exposer aux risques du bronzage en cabine.

Attention aux lits de bronzage

De nombreuses personnes pensent qu’avant l’été, il est bon de préparer sa peau au soleil grâce à quelques séances sous les lampes UV. C’est pourtant faux ! Le bronzage est une réaction de défense de la peau. La protection qu’il offre équivaut à un SPF de 2 ou 3, bien en dessous de l’indice 30 recommandé comme un minimum pour éviter les coups de soleil. Mais les dangers du bronzage artificiel ne s’arrêtent pas là !

Outre la dépense faite, les rayons UVB et UVA de ces machines peuvent être 3 à 5 fois plus intenses comparés à ceux émis par le soleil au zénith. Utiliser un lit de bronzage avant l’âge de 30 ans ne fait que fragiliser la peau. Cette habitude augmente en effet le risque de mélanome de 75 % (chiffre Santé publique Nouveau Brunswick Canada). Une exposition de 20 minutes sous des lampes solaires équivaut en effet à 2 heures de bronzage en plein soleil et sans protection. Par ailleurs, les UVA, responsables des lésions les plus profondes, sont bien plus nombreux durant ces séances.

Les bonnes habitudes pour bronzer cet été

Même sans lézarder au soleil, les risques d’un bronzage excessif sont toujours présents. À la plage, au bord de la piscine, en balade en montagne ou à la campagne, prenez de bonnes habitudes pour limiter les risques solaires.

Mettez-vous à l’ombre

Essayez de pratiquer toutes vos activités de plein air à l’ombre. Emportez systématiquement un parasol à la plage. La réverbération du soleil sur le sable limite son efficacité, mais il offre tout de même une protection importante.

Évitez de sortir entre 12 h et 16 h

En France métropolitaine, c’est à ce moment que les rayons du soleil sont les plus intenses. 

Protégez-vous

T-shirt, chapeau et lunettes sont des indispensables à toute heure de la journée. Les vêtements secs, même légers, filtrent les UV. Des lunettes aux normes CE3 ou CE4 vous offriront une protection optimale. Enfin, le chapeau constituera une protection supplémentaire pour les yeux et le visage. Notez qu’un modèle à larges bords protège également le cou. 

Mettez de la crème solaire

L’indice 30 est un minimum. Toutefois, si vous faites du bateau ou partez-vous promener en montagne préférez un indice 50. Appliquez votre protection en couche généreuse sur toutes les parties du corps découvertes. Choisissez un soin anti UVA et UVB et renouvelez l’application toutes les deux heures ou après chaque bain. Découvrez toutes nos astuces pour bien choisir votre crème solaire.

Redoublez de vigilance avec les enfants

Pour préserver la santé de bébé, ne l’exposez jamais au soleil. Les enfants et adolescents sont plus sensibles aux UV que les adultes (peau et yeux). Habituez-les dès le plus jeune âge à porter des lunettes, un t-shirt et un chapeau lorsqu’ils sont au soleil. Une crème protectrice indice 50 viendra compléter votre arsenal.

Risque de brûlures, de vieillissement cutané prématuré et même de cancer : il y a de quoi être tenté de ne pas bronzer cet été. Pour réduire les risques, apprenez dès maintenant à limiter vos expositions. Lorsque cela n’est pas possible, protégez-vous toujours grâce à un soin avec SPF, des lunettes et un chapeau.

Article précédent Nos conseils en 7 étapes pour poser son vernis à ongles comme au salon
Article suivant Face à l'inflation, Marionnaud lance une campagne de produits à petit prix
Plus de guides mode & beauté
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.