Comment déboucher les canalisations sans polluer ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 28/01/2022 à 09:32
Partager

Les canalisations bouchées ne sont pas sans conséquences sur le confort et la sécurité des habitants. Il existe des produits spéciaux pour contrer ce problème, mais leur composition à base de soude caustique n’est bonne ni pour la santé, ni pour l’environnement, ni même pour les canalisations en elles-mêmes. Alors, vers quelles alternatives vertes se tourner ?

Quelles sont les causes d’une canalisation obstruée ?

Accumulation de calcaire, de cheveux ou de résidus alimentaires, lingettes ou serviettes hygiéniques jetées dans les WC, papier toilette en abondance… L’engorgement des canalisations peut avoir des origines diverses et le problème peut être plus ou moins simple à résoudre.

On ne s’y attend pas forcément, mais un bouchon peut aussi apparaître à la suite d’une rénovation. En effet, lorsqu’un tuyau en PVC de l’ancienne installation est coupé pour être remplacé, un morceau a vite fait de tomber plus en profondeur sans que l’artisan ne s’en aperçoive. Cela peut arriver en particulier dans la salle de bains et la cuisine.

Engorgement d’une canalisation : quelles conséquences ?

Un écoulement ralenti et de mauvaises odeurs qui remontent : voilà les premiers signes d’une canalisation obstruée. Il importe de réagir rapidement car vous n'êtes pas à l'abri d’un dégât des eaux.

En effet, comme l’eau ne peut s’évacuer correctement, elle va remonter puis déborder. Si vous n’êtes pas présent lorsque cela se produit, ce sont des litres et des litres d’eau que vous risquez de retrouver sur le sol de votre maison.

Outre le gaspillage de cette précieuse ressource, les dégâts collatéraux peuvent être considérables (endommagement des revêtements de sol, du mobilier, des autres appareils comme le réfrigérateur, le sèche-linge…). N’attendez pas d’en arriver à ce cas extrême !

Une canalisation bouchée peut aussi être un danger pour votre sécurité : sous la douche, vous pouvez glisser et vous blesser. Les appareils électroménagés raccordés à un tuyau d’évacuation bouché sont aussi problématiques.

Bref, dès que vous constatez un ralentissement de l'évacuation de l'eau, réagissez tout de suite. Vous pouvez peut-être encore éviter des complications.

Quelles astuces pour déboucher les canalisations naturellement ?

Différentes techniques peuvent être adoptées pour éliminer un bouchon en limitant à la fois ses dépenses et son impact environnemental.

La ventouse

Grand classique et bon marché, la ventouse n’en est pas moins efficace. Objectif ? Créer un appel d’air pour déloger le bouchon et l’aider à s’évacuer. Il vous suffit de positionner la ventouse dans le fond de l’évier ou de la cuvette, d’appuyer fermement de manière à bloquer l’air, puis d’effectuer des mouvements de va-et-vient.

Pour une aspiration efficace, pensez à boucher provisoirement les autres ouvertures (second bac de l’évier dans la cuisine, baignoire/douche dans la salle de bains).

Le furet

Le furet permet de libérer le passage en retirant et/ou en évacuant les déchets coincés. Il se présente en une longue tige filetée munie d’un embout brosse. À l’autre extrémité, une manivelle est à actionner pour faire bouger la tête une fois insérée dans la canalisation bouchée. Pour un matériel de qualité correcte, comptez environ 25 euros.

Le déboucheur haute pression

Il s’agit là d’un tuyau fin équipé d’une buse conique. Son coût ? Une cinquantaine d’euros. Mais attention, pour fonctionner, cet outil doit être raccordé à un nettoyeur haute pression type Kärcher. La sonde est alors propulsée sans effort le long de la canalisation afin de pousser et/ou de réduire le bouchon en débris pour favoriser son évacuation.

Les déboucheurs écologiques

Pour le débouchage des tuyaux d’évacuation, il existe aussi des produits biodégradables (aux alentours de 7 € le litre pour les produits premiers prix). Le concept ? Dégrader les matières organiques, les graisses, les résidus de savon et de détergent, les protéines et autres fibres végétales via des bactéries et enzymes – en lieu et place de la soude caustique.

À noter : une efficacité pas toujours probante

Les bactéries et enzymes semblent n’avoir aucun effet sur la cystine et la kératine (et donc, par extension, les cheveux). Si le côté écologique est à saluer, dans la salle de bains, ces produits ne sont malheureusement pas totalement efficaces.

Que faire si ces astuces ne fonctionnent pas ?

Face à un bouchon récalcitrant, vous n’avez guère d’autre choix que de faire intervenir un plombier. À moins, bien sûr, d’avoir un ami ou un membre de la famille du métier ou non, équipé d’un pistolet déboucheur à air comprimé.

En effet, au regard du coût quelque peu élevé de ce matériel (une centaine d’euros minimum – moitié moins au mieux pour une location à la journée) et de la très faible fréquence à laquelle vous aurez l’occasion de l’utiliser (vous n’aurez peut-être à vous en servir qu’une seule fois !), autant faire intervenir un plombier. Cela vous coûtera en moyenne le même prix, mais en échange, vous limiterez votre empreinte carbone puisque vous éviterez un achat « inutile », qui finira par dormir dans votre garage.

Comment prévenir les bouchons dans les canalisations ?

Maintenant que vous avez pu venir à bout du problème, il convient de tout mettre en œuvre pour éviter qu’il ne se répète. Quelques habitudes simples vous aideront à garder vos canalisations intactes et exemptes de bouchons :

  • Une fois par mois, versez dans vos éviers, vos toilettes et votre baignoire/douche un mélange de bicarbonate de soude (100 g), de sel (100 g) et de vinaigre blanc (70 ml), puis laissez agir une nuit avant de verser de l’eau chaude ; vous pouvez aussi remplacer le bicarbonate de soude par du soda.
  • Dans votre douche/baignoire et votre évier, placez une crépine pour filtrer les résidus (cheveux, aliments…).
  • Ne jetez dans les toilettes que ce qui peut l’être (papier toilette classique, papier toilette humide, fins de rouleaux de papier toilette désagrégeables, autrement appelés aquatubes), en veillant à ne pas encombrer la cuvette avant de tirer la chasse.
  • Entretenez de manière régulière votre lave-vaisselle et votre lave-linge (filtres, bac à produits…).

Déboucher ses canalisations sans mettre sa santé en danger ni polluer l’environnement : voilà qui est chose faite. Il n’appartient qu’à vous, désormais, d’adopter les bons réflexes au quotidien pour éviter des problèmes graves et faire des économies sur le long terme.

À lire aussi : Comment éviter les arnaques avec un plombier ?

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Nos astuces ménage empruntées aux experts
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.