Comment bien utiliser son PEE ?

Par Marie C | Mis à jour le 03/11/2020 à 16:24
Partager

Votre entreprise vous donne la possibilité d'ouvrir un PEE (Plan d'Épargne Entreprise) ? Quelques conseils pour bien définir votre stratégie d'investissement.

Connaître les fonds d'investissement du PEE

Globalement, le PEE fonctionne comme une assurance-vie : c'est un produit d'épargne qui permet d'effectuer des placements dans un ou plusieurs fonds d'investissement, au choix.

Ces fonds d'investissement se nomment les FCPE (Fonds Communs de Placement d'Entreprise). Vous pouvez y investir les bénéfices engendrés par votre activité au sein de l'entreprise : intéressement, abondement, participation, ainsi que des versements personnels.

Il y a 4 grandes catégories de FCPE :

  • FCPE monétaires : vous investissez sur le marché monétaire et sur des supports d'une durée de vie de moins de 2 ans.
  • FCPE actions : en investissant avec une action, vous devenez actionnaire de l'entreprise à laquelle vous contribuez. Cela vous donne un droit de vote ainsi que le droit de toucher une partie des bénéfices de l'entreprise.
  • FCPE obligations : vous prêtez de l'argent à un tiers (organisme, entreprise, collectivité).
  • FCPE diversifiés : des fonds regroupant les 3 types ci-dessus.

Bien choisir les FCPE de son Plan Épargne Entreprise

La liste des FCPE disponible est sélectionnée en amont par votre entreprise, ce qui réduit votre choix – tout en le facilitant. Il vous reste à définir sur quels types de FCPE investir : faut-il en privilégier un, ou bien diversifier son enveloppe ? Pour y voir plus clair, il y a 2 éléments à étudier de près.

Quel profil d'investisseur avez-vous ?

Il y a différents moyens d'investir. Tout dépend de la stratégie de l'investisseur : certains cherchent à faire un placement sûr pour leur argent. D'autres veulent un rendement plus intéressant qu'un support d'épargne classique. D'autres encore sont disposés à prendre quelques risques pour de meilleurs résultats, tout en limitant les pertes éventuelles. Ces 3 types de profils sont distribués en catégories :

  • Dynamique : recherche d'une bonne rentabilité, moyennant des risques élevés.
  • Prudent : recherche de la sécurité sans perte de capital, en acceptant un rendement faible.
  • Équilibré : un mélange des deux profils précédents.

Quel FCPE en fonction de votre profil ?

Vous avez défini votre profil d'investisseur ? Posez-vous ensuite les questions suivantes :

  • Voulez-vous un rendement à court terme ou à long terme ?
  • Quel risque de perte pouvez-vous accepter ?

Généralement, il est conseillé de panacher les fonds d'investissement, afin que les éventuelles pertes de certains soient compensées par d'autres. Les fonds les moins risqués sont les FCPE monétaires, suivis par les FCPE obligations et enfin par les FCPE actions.

Une fois ce travail préparatoire effectué, il vous reste à étudier de près les types de FCPE proposés par votre entreprise. En plus du type (obligation, action, monétaires), regardez l'horizon de placement de chaque FCPE :

  • Si vous voulez un placement sûr et peu risqué : choisissez des FCPE avec 2 ans maximum.
  • Si vous voulez préparer une épargne pour votre retraite ou les études de vos enfants (par exemple) : sélectionnez des fonds de 5 ans et plus. Il s'agit généralement d'actions, qui seront soumises à quelques fluctuations mais vous rapporteront plus dans une optique de long terme.

Vous voulez optimiser les bénéfices de votre activité salariale ? Le PEE est un bon complément aux produits d'investissements tels que le PEA ou l'assurance-vie. Et il a l'avantage d'être modulable selon votre profil, avec la seule contrainte des FCPE choisis par l'entreprise.

Article précédent Que faire d'une rentrée d'argent exceptionnelle ?
Article suivant Épargne : collecte négative pour les livrets A et LDDS en octobre 2022
Plus de guides épargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.