Compléments alimentaires : la vérité sur ces pilules pleines de promesses

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 01/08/2022 à 21:05
Partager

Pour renforcer vos défenses immunitaires, compenser des carences ou vous aider à mincir : les compléments alimentaires sont partout. Toutefois, toutes ces promesses sont-elles suivies de résultats ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de dépenser vos économies dans ces pilules.

Compléments alimentaire : méfiez-vous du marketing

En quelques années, le rayon des compléments alimentaires des supermarchés s’est considérablement agrandi. L’offre est également pléthorique en pharmacie et sur internet. Gélules, comprimés ou ampoules : vous les retrouverez sous différentes formes. Si les compléments alimentaires adoptent les mêmes formes que les médicaments, ce n’est pas simplement parce que cela est pratique. En effet, il s’agit également d’un choix des équipes marketing souhaitant ainsi asseoir la crédibilité de leur produit. Les messages publicitaires sont ensuite choisis avec précaution pour être en conformité avec la loi mais rester impactants.

Revendications promettant un regain de forme, doses journalières de vitamines atteintes en une gélule ou une perte de poids spectaculaire sont les slogans les plus courants. Les packagings colorants sont la touche finale permettant de vous faire craquer. Cependant si les résultats sont au rendez-vous, il n’y a rien de grave à cela. Mais c’est là que le bât blesse. Pour obtenir une mise sur le marché, les compléments alimentaires doivent simplement être propres à la consommation. Il n’est pas nécessaire de conduire une étude prouvant l’efficacité du produit ! Les vertus vantées pour certaines molécules ne sont pas fausses, mais il est possible que votre produit n’en contienne qu'une infime quantité. 

Bon à savoir : Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments 

Comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires contiennent une concentration semblable à ce que l’on pourrait retrouver dans des aliments. Selon la directive européenne 2002/46/CE, il s’agit de « denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal ». Leur concentration en actifs est donc moindre que celle des médicaments.

Des compléments mal assimilés

Parmi les compléments alimentaires les plus vendus, on retrouve la vitamine C. Essentielle pour prévenir le vieillissement cellulaire, elle est vendue sous forme de comprimés ou même de gommes à mâcher pour les enfants. Malheureusement, ingérée sous forme de complément alimentaire, la vitamine C est bien moins efficace que lorsqu’elle est consommée grâce à un kiwi ou des légumes vapeur. Ainsi, les vitamines hydrosolubles consommées en complément seront éliminées malgré tout par l’organisme et donc totalement inefficaces. Il est donc préférable d’ajouter à son régime des aliments comprenant les nutriments recherchés plutôt que des gélules.

Les dangers des compléments alimentaires

Distribués en vente libre, les compléments alimentaires ne nécessitent pas de prescription médicale. Vous pouvez ainsi piocher dans les différents produits proposés pour composer un cocktail personnalisé. Cependant, cela n’est pas sans danger :

  • Le surdosage : les vitamines liposolubles (A, D ou E) sont stockées dans les tissus. En prenant des compléments alimentaires vous risquez de déclencher des problèmes rénaux ou hépatiques. La vitamine C, pourtant hydrosoluble, peut également vous exposer aux mêmes risques en cas de surdosage sur le long terme.
  • L’interaction médicamenteuse : même si l’efficacité des compléments alimentaires n’est pas prouvée, ils contiennent des substances actives. Certaines combinaisons peuvent s’avérer nocives. Par exemple, les effets de l'extrait de pamplemousse peuvent perturber l’action d’un traitement médicamenteux.
  • L’empoisonnement : malgré leurs revendications, certains compléments alimentaires contiennent des actifs chimiques puissants et n’ont rien de naturel. Étudiez bien la liste des ingrédients avant de faire votre choix.

Quels sont les compléments alimentaires efficaces ?

S’il est nécessaire de prendre des précautions avec les compléments alimentaires, ils peuvent également s’avérer très efficaces. 

Le fer

Les médecins recommandent les compléments alimentaires contenant du fer aux femmes durant leurs menstruations. Une prise de sang est réalisée avant la prescription.

La vitamine D

Prescrite par le médecin, la vitamine D accompagne les nourrissons dès leurs premiers jours. Elle est recommandée pour les enfants et personnes âgées au début de l’automne et à la fin de l’hiver afin de compenser l’absence de soleil.

Le magnésium

Ce nutriment peut aider en cas de fatigue ou de crampes. Demandez l’avis d’un médecin afin de connaître le bon dosage et d’éviter ainsi les troubles intestinaux. 

La vitamine B

Les études prouvent son efficacité sur les peaux sèches et celles montrant des difficultés à cicatriser. Vous en trouverez dans la levure de bière.

Le bêtacarotène

À prendre avant l’exposition au soleil pour préparer la peau et renforcer sa résistance.

Les acides gras essentiels

Bons pour tout l’organisme, ils permettent de conserver des cellules souples prévenant vieillissement. Ils sont également reconnus pour leurs propriétés sur le cerveau et leur capacité à améliorer la mémoire.

Les probiotiques

De nombreuses études montrent l’efficacité des probiotiques pour conserver une flore intestinale en bonne santé. En prenant soin de votre microbiote, vous pouvez réduire les problèmes digestifs et renforcer votre système immunitaire. Leur prise peut aussi être intéressante après un traitement antibiotique.

Facilement accessibles, les compléments alimentaires semblent être la solution idéale pour une vie plus saine. Pourtant, bien souvent, les compléments alimentaires ne sont pas aussi efficaces que ce que vous espérez. Avant de faire votre choix, consultez votre médecin afin d’obtenir un avis éclairé sur les actifs qui pourront réellement vous aider à vous sentir mieux.

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Les déodorants contiennent encore trop de produits néfastes
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.