Chaque été, les nids de guêpes s'invitent dans nos jardins ou dans ceux des voisins. Dès les premiers bourdonnements, votre vigilence s'impose : une piqûre de guêpe est très douloureuse et peut même s'avérer dangereuse pour les personnes allergiques.

Piqûres de guêpes : attention au venin

Dès que les premiers rayons apparaissent, nous nous précipitons dans les parcs publics et jardins à la recherche d’un petit coin de verdure. Mais en cette saison, il faut savoir que vos jambes ne sont pas les seules à vouloir prendre l’air : certains insectes comme les guêpes et les frelons profitent de ces chaleurs pour aller battre de l’aile. Une piqûre de guêpe est plus vite arrivée qu’on ne le pense, et le venin injecté peut s’avérer dangereux et surtout douloureux (en particulier chez personnes allergiques).

Comment différencier une piqûre de guêpe, de frelon ou d'abeille ?

Juste après la fameuse piqûre, des rougeurs peuvent apparaître sur votre peau ainsi que des boursoufflures. La plupart du temps, nos "ennemis" volants laissent aussi sur leur victime une partie du dard ainsi que la glande à venin pour les abeilles. Si tous ces éléments sont réunis, plus de doute, c’est que vous vous êtes bien fait piquer et qu’il faut agir au plus vite.

Du point de vue de la toxicité, une piqûre de frelon est plus virulente que celle de la guêpe, qui elle-même est plus virulente que celle de l’abeille.

Que faire en cas de piqûre ?

Les gonflements ont déjà commencé ? Si vous avez du mal à respirer ou des nausées, de la tachycardie, de la fièvre ou une apparition de boutons, consultez immédiatement un médecin. Dans le cas contraire, pas de panique : tout peut très vite s’arranger.

Avant toute chose, il faut soigner la piqûre et donc retirer le dard. Pour cela, utilisez le bord non tranchant d’un couteau ou bien même une carte de crédit en la faisant glisser parallèlement à la surface de la peau. Ensuite, désinfectez la plaie avec un peu de vinaigre blanc.

Si en suivant à la lettre ce procédé rien n’y fait, mouillez votre peau à l’endroit de la piqûre et couvrez le tout avec un peu d’aspirine ou du sel. Effet apaisant garanti !

Attention : on a trop souvent le réflexe de courir vers la pince à épiler pour tenter d’attraper le dard tel un poil rebelle oublié. Mauvaise idée ! En agissant ainsi, vous risquez d’écraser la glande et de libérer encore plus de venin.

Les bons gestes pour éviter les piqûres

Il existe quelques astuces et bonnes pratiques à adopter pour réduire le risque de piqûre. Tout d'abord, si une guêpe ou un frelon rôde autour de vous, surtout évitez les gestes brusques. Elle risque de s’affoler et de vous piquer.

Ensuite, pensez toujours à bien refermer pots de confiture et autres produits sucrés pour éviter d'attirer guêpes et abeilles. Vous pouvez aussi placer un piège anti-insecte avec un appât sucré qui détournera l'attention des guêpes de votre table.

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Une personne sur six a déjà eu la maladie de Lyme
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.