Est-il possible d’épargner avec un SMIC ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 11/04/2022 à 15:15
Partager

Pour faire face aux imprévus, préparer sa retraite ou financer un projet d’achat, l’épargne est une étape incontournable. Mais comment faire pour mettre de côté lorsque l’on gagne le minimum légal ? Voici quelques pistes pour épargner avec un SMIC.

Que représente le SMIC ?

Si tout le monde a entendu parler du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance), peu d’entre nous savent ce qu’il représente réellement. Il s’agit du salaire horaire minimum prévu par la loi. En 2022, il est de 10,57 € brut. Il doit être appliqué à tout salarié majeur, et seuls les apprentis et les employés mineurs peuvent faire l’objet d’abattements. Les VRP (voyageurs représentants placiers) ne sont pas concernés par le SMIC.

Un SMIC mensuel soumis à un contrat de 35 heures correspond donc à 1 603,12 € brut, soit un salaire net de 1 269,03 €. Sur l’année, cela donne un montant brut de 19 237,40 € pour un montant net de 15 228,35 €. Si ces rémunérations sont un minimum légal, elles n’en restent pas moins très faibles. Épargner avec un SMIC est par conséquent possible, à condition de bien planifier son budget.

Bon à savoir : une prime d’activité pour les travailleurs modestes
Les majeurs exerçant une activité professionnelle et percevant de faibles ressources peuvent faire une demande de prime d’activité auprès de la CAF. Un simulateur est disponible sur le site ainsi que le formulaire pour la demande. Cette dernière doit être renouvelée tous les 3 mois. Un célibataire sans enfant au SMIC peut espérer toucher une centaine d’euros en plus chaque mois.

Quelle stratégie d'épargne choisir avec un SMIC ?

Lorsque l’on parle d’épargne, il faut distinguer 3 types d’économies qu’un actif peut réaliser.

L’épargne de précaution

Elle correspond aux sommes mises de côté pour faire face aux coups durs. Il peut s’agir de réparation à effectuer sur votre véhicule ou du remplacement d’un appareil de gros électroménager. Elle doit donc être placée sur un compte permettant des retraits gratuits quand bon vous semble. Pour cela, privilégiez les comptes classiques comme le livret A, le livret développement durable et solidaire (LDDS) ou le livret d’épargne populaire (LDS).

L’épargne de long terme

Il s’agit des sommes que vous mettez de côté pour compenser la perte de revenus une fois la retraite arrivée, financer les études d’un enfant ou son permis de conduire. Cet argent n’est pas destiné à être utilisé rapidement, vous pouvez donc vous tourner vers des produits financiers comme les assurances-vie, voire les placements en bourse. Attention, selon les contrats, le capital de départ peut ne pas être garanti.

L’épargne immobilière

Lorsqu’une personne au SMIC peut obtenir un prêt pour acheter sa résidence principale, cela constitue son épargne immobilière. Cela peut alors avantageusement se substituer à l’épargne financière de long terme. En effet, investir dans la pierre permet de se forger un patrimoine transmissible et, éventuellement, de dégager des gains en cas de revente.

Selon votre lieu de résidence, la mensualité consacrée à l’achat d’un logement pourra être équivalente au montant d’un loyer : l’opération peut donc être très intéressante. Toutefois, avant de vous lancer, n’oubliez pas d’ajouter à vos mensualités de remboursement le coût des charges et de la taxe foncière. Si le montant qui ressort de vos projections est inférieur ou égal au total de votre loyer et de votre épargne à long terme, acheter peut être intéressant. 

Le LEP, un livret prévu pour l’épargne des plus modestes

Les travailleurs modestes comme les personnes rémunérées au SMIC pourront se tourner vers le LEP pour leur épargne de précaution. Depuis le 1er février 2022, ce compte régulé par l’État affiche en effet un taux bien plus intéressant que le livret A à 2,2 % contre 1 %.

Pour pouvoir l’ouvrir, une personne seule et sans enfant doit justifier de revenus annuels inférieurs à 20 297 €. Un montant de 30 € est exigé à l’ouverture, mais les versements et retraits sont ensuite totalement libres. Le LEP est un placement garanti et défiscalisé plafonné à 7 700 €. Pour l’épargne de précaution, c’est la meilleure solution.

L’assurance-vie pour un meilleur rendement

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’assurance-vie est un produit financier accessible à tous. Il faut toutefois la réserver à l’épargne financière sur le long terme, car sa fiscalité devient vraiment avantageuse après 8 ans. En cas de rachat, de retrait ou de fermeture après cette période, vous bénéficierez d’un abattement de 4 600 € avant que les intérêts ne soient soumis à l’impôt ou au prélèvement forfaitaire libératoire. En attendant, votre capital peut fructifier sans subir de fiscalité. 

Pour une assurance-vie au rendement intéressant, il faut trouver un produit présentant une bonne répartition entre la part investie en fonds euros garantis et celle placée en unités de compte. Un pourcentage compris entre 70 % et 80 % pour les fonds en euros et un complément entre 20 % et 30 % sur les unités de compte vous permettront de maximiser les gains potentiels tout en ayant l’assurance de conserver un minimum de votre capital. 

Épargner quand on est au SMIC est possible et même nécessaire ! Pour faire face aux aléas de la vie, mais aussi se constituer un patrimoine, il est important de mettre de l’argent de côté. Même s’il s’agit de petites sommes, épargnez chaque mois pour plus de sérénité.

Pour aller plus loin : Comment trouver un placement rentable pour épargner ?

Article précédent Que faire d'une rentrée d'argent exceptionnelle ?
Article suivant Épargne : record de collecte pour le livret A
Plus de guides épargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.