Trouver des semis qui ne coûtent pas un radis

Par Marie C | Mis à jour le 06/04/2021 à 10:08
Partager

Le printemps pointe ses bourgeons : c'est la saison des semis ! De mars à mai, vous pouvez planter de nombreuses graines de légumes et d'aromates pour votre potager ou vos jardinières. Il est possible de s'en procurer pour trois fois rien avec quelques astuces radines.

Faites de la récup'

C'est l'astuce la plus simple et la plus directe pour alimenter votre stock de graines sans dépenser un kopeck. Quand vous cuisinez certains fruits et légumes, mettez leurs graines de côté pour les réutiliser. Privilégiez les graines les plus faciles à cultiver, surtout pour débuter en jardinage : pois mange-tout, tomates et tomates cerises, fraises, radis, haricots, ail... Toutes ces variétés pousseront bien en région tempérée.

Pour réussir votre mise en stock gratuite, pensez à bien préparer vos graines :

  • Sélectionnez les graines des fruits bien portants
  • Faites tremper les graines dans de l'eau additionnée d'une cuillerée de vinaigre pour bien les nettoyer
  • Laissez-les séchez à l'air libre puis stockez-les dans une enveloppe étiquetée pour identifier facilement les variétés. Précisez le mois de mise en semis : vous gagnerez du temps sans vous emmêler les tuteurs entre les différentes graines !
  • Stockez vos enveloppes de semis dans un endroit frais et sec.

Rendez-vous en grainothèque

Une grainothèque, c'est tout simplement une bibliothèque de graines mises à disposition des particuliers. Généralement implantés dans les médiathèques municipales, ces espaces de troc entre jardiniers amateurs permettent de faire de belles trouvailles. Le principe : on donne et on reçoit, le tout gratuitement. L'occasion de découvrir fleurs à planter au printemps, légumes, aromates et fruits, et de tester des semis tout en favorisant une biodiversité locale !

Il existe environ 500 grainothèques en France. Si vous êtes francilien, bingo : vous en trouverez dans de nombreuses bibliothèques parisiennes. Sinon, renseignez-vous auprès de votre municipalité.

Pour participer à une grainothèque, c'est simple. Mettez sous enveloppe vos graines, étiquetez-les soigneusement (date de récolte, mois de semis, conseils d'entretien) et déposez-les en grainothèque pour repartir avec les variétés qui vous intéressent.

Attention : les graines hybrides F1 ne sont pas autorisées car stériles.

Faites le tour des plateformes de dons

On n'y pense pas forcément, mais même en jardinage, il est possible de récupérer des denrées gratuites en ligne. Que ce soit sur des groupes Facebook ou des plateformes comme Geev.com, Donnons.org, Jedonne.fr..., des particuliers postent régulièrement des petites annonces à l'arrivée des beaux jours. Si vous cherchez des variétés de légumes anciens ou oubliés, vous pourrez peut-être dénicher la graine rare !

Dénichez du matériel de jardinage gratuit

Les semis nécessitent d'être mis dans de petits pots pour germer avant la mise en terre. Un élément à prendre en compte avant de vous lancer ! Heureusement, il est très facile de trouver des récipients adaptés. Une fois de plus, la récup vient à votre rescousse.

  • Gardez vos boîtes d'œufs en carton : les petits compartiments feront de parfaits récipients.
  • Demandez aux accueils des pépiniéristes, jardineries ou cimetières s'ils ont des pots en plastique. Les cartons de déménagement se récupèrent, les pots de fleurs usagés aussi !

Quoi de meilleur pour le moral que de cultiver son jardin ? Profitez des beaux jours pour planter des semis. Une activité que vous pouvez rendre 100 % gratuite avec un peu d'astuce !

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Le guide des meilleurs déshumidificateurs pour protéger votre maison
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.