Il est temps de déposer les armes !

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 24/11/2022 à 15:30

L’État souhaite mettre la main sur les armes détenues illégalement en France. Il lance une grande opération d’abandon simplifiée. Elle doit durer une semaine. 

armes, etat, abandon, demarche, legalite
Pendant une semaine, les particuliers ne risquent aucune poursuites judiciaires.

2 millions d’armes détenues illégalement

Dès ce vendredi 25 novembre, l’État lance une grande opération d’abandon d’armes simplifiée. Elle s’adresse aux particuliers ayant hérité ou trouvé des armes qui sont détenues illégalement. Deux possibilités : soit vous souhaitez la rendre. Dans ce cas précis, aucune poursuite ne pourra être engagée contre vous. Votre participation à cette opération prouvera votre bonne foi. Soit vous souhaitez garder l’arme en question. Dans ce cas là, vous pourrez vous inscrire dans le système d’information des armes, le SIA. 

La démarche est complètement gratuite. Même pour un oubli, vous ne risquez pas d’amende. Cette opération doit durer une semaine, jusqu’au 2 décembre. L’État souhaite récupérer une partie des fusils de chasse et autres pistolets détenus illégalement sur le territoire. En France, 2 millions d’armes seraient détenues de façon clandestine.

Des armes à déposer dans les commissariats ou les gendarmeries

Pour les particuliers concernés, il faut se rendre dans les commissariats ou les gendarmeries. Il n’y a pas besoin de prendre un rendez-vous. Les forces de l’ordre vous recevront tous les jours de 9h à 17h. Attention, pour ceux qui souhaitent s’enregistrer dans le fichier, une pièce d’identité est obligatoire. Une attestation d’hébergement est également un plus. Sinon, il faudra le rajouter ultérieurement en ligne. 

Cette procédure concerne uniquement certaines armes à feu. Pour celles de guerre, les explosifs, les grenades ou ce genre d’objet, ne les ramenez surtout pas. Contactez la préfecture de votre département. Une équipe spécialisée viendra les prendre directement chez vous. Une manière d’assurer la sécurité face à ces engins particulièrement sensibles et dangereux. Si vous ne faites pas les démarches lors de cette semaine, il sera possible de les faire après. Mais vous vous exposerez à des poursuites. 

À lire aussi 13 activités gratuites à faire à la maison en famille

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.