Avion : la règle des 100 ml max. va-t-elle être supprimée ?

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 22/02/2023 à 11:27

Pour les voyageurs qui prennent l’avion, tout avait basculé en 2006, quelques années seulement après les attentats du 11 septembre 2001 qui avaient conduit à un premier tour de vis majeur sur la sécurité des vols. La limite de 100 ml pour les liquides sur les avions de ligne était instaurée dans la très grande majorité des avions et des lignes. Près de 20 ans plus tard, elle pourrait commencer à disparaître.

limite liquide avion securite
La limite pour les liquides sur un avion est de 100ml.

De nouveaux scanners plus performants installés dans les aéroports

La limite de 100 ml était globalement arbitraire. Elle découlait d’un projet d’attentat déjoué en 2006 au Royaume-Uni : les terroristes voulaient cacher des bombes dans des bouteilles de boissons. En limitant la taille des bouteilles, le problème était réglé.

Depuis lors, les voyageurs le savent : pas de contenants de plus de 100 ml pour des liquides, placés dans des sachets plastique refermables. Pas très pratique, et surtout pas très écologique. Mais face à la nécessité de sécuriser les vols, impossible de faire autrement. Du moins, jusqu’à maintenant.

Car de nouveaux scanners 3D semblent résoudre le problème. Si bien que dans les aéroports de Londres, la limite de 100 ml a été supprimée, les voyageurs passant, justement, au travers de ces scanners de nouvelle génération.

Un déploiement lent… et des règles qui changeront d’aéroport en aéroport ?

D’autres aéroports pensent à faire de même : supprimer la limite et installer des scanners 3D. Ceux-ci sont en mesure d’analyser le contenu de sacs et boites (et donc bouteilles) de manière plus précise, sous plusieurs angles, en prenant en compte la densité de l’objet. En Espagne, les aéroports de Madrid-Barajas et de Barcelone-El Prat devraient en installer, et supprimer la limite pour les liquides dès 2024. La France aussi y pense, pour les aéroports de la région parisienne qui ont prévu un test grandeur nature.

Pour les voyageurs, ces nouvelles règles risquent toutefois de rendre les voyages plus compliqués. Car il n’est pas prévu que la règle soit levée sur l’ensemble des trajets : seuls les aéroports disposant de ces scanners vont la supprimer. Il faudra donc s’informer aéroport par aéroport des règles en vigueur.

À lire aussi : Quels aliments peut-on transporter en avion ?

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Amazon Prime Day 2024 : quelles sont les dates et les promotions ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.