Pistage publicitaire : Facebook menace de devenir payant

Par Nicolas Boutin | Mis à jour le 04/05/2021 à 15:46

La nouvelle fonctionnalité de l’iOS 14.5 sur iPhone met en colère Mark Zuckerberg qui tente de convaincre les utilisateurs d’accepter d’être suivis par Facebook et Instagram.

Facebook
Depuis la fin du mois d’avril et l’arrivée d’iOS 14.5, les utilisateurs d’Apple peuvent désactiver le pistage publicitaire de Facebook et Instagram.

Accepter pour « garder Facebook gratuit »

Bras de fer entre Apple et Facebook. Les utilisateurs d’iPhone peuvent désormais protéger leur vie privée en désactivant le pistage publicitaire des réseaux sociaux. Autrement dit, Facebook et Instagram ne peuvent plus épier leurs activités pour leur proposer par la suite de la publicité ciblée. Une fonctionnalité qui met en colère Mark Zuckerberg qui a menacé de faire payer son application.

Facebook et sa filiale Instagram diffusent à certains utilisateurs utilisant iOS 14.5 un message d’avertissement. « Cette version d’iOS nous impose de demander votre permission pour récolter des informations liées à cet appareil pour améliorer vos publicités. (...) Nous utilisons les données liées à votre activité sur d’autres applications et sites Web pour vous montrer des publicités plus personnalisées, garder Facebook gratuit, aider les entreprises qui comptent sur la publicité pour toucher leurs clients », explique le message.

La publicité ciblée continue

L’objectif est de convaincre leurs utilisateurs d’accepter le pistage qui doit désormais être validé. Mais rien ne les y oblige, puisqu’ils peuvent également supprimer ce pistage publicitaire en se rendant dans « Réglages > confidentialité > suivi ». Si Facebook ne peut plus suivre les activités en ligne sur d’autres applications ou un navigateur Web, la publicité ciblée perdure, notamment grâce à leur comportement sur leurs réseaux sociaux.

La limite imposée par Apple à Facebook dans le pistage publicitaire de millions d'utilisateurs d'iPhone est difficile à digérer pour l'entreprise de Mark Zuckerberg, qui pourrait perdre une part non négligeable de ses revenus, puisque 98% d’entre eux sont issus de la publicité en ligne.

À lire aussi Apple : comment sauvegarder les données de votre Smartphone ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.