Impôt : certains ménages devront payer une dette fiscale en 2023

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 28/10/2022 à 15:38

Certains foyers pourraient avoir une mauvaise surprise l’année prochaine. Dans certains cas, les bénéficiaires d’un crédit d’impôt auraient contracté une dette fiscale sans le savoir. Explications. 

impot, credit, deduction, changement, dette, fiscalite
Les changements sont à faire depuis l'onglet "gérer mes prélèvements à la source"

Une dette fiscale à rembourser

Si vous êtes un généreux donateur à des associations ou que vous employez une garde à domicile pour garder vos enfants, attention. Chaque année, vous bénéficiez de déductions ou de crédit d’impôt. L’administration fiscale vous exonère d’une partie en défiscalisant de vos revenus un pourcentage des dons. Pour cela, elle doit vous verser une avance. Chaque année, c’est généralement le cas à la mi-janvier. 

Ce virement correspond à 60% des montants totaux de vos crédits ou déductions d’impôts sur l’année et est basé sur votre déclaration du printemps. Mais attention, en cas de changement de votre situation, veillez à bien le signaler à l’administration fiscale. Vous avez jusqu’au 14 décembre 2022 pour le faire. Sinon, vous risquez de contracter une dette fiscale à rembourser en 2023. 

Toutes les activités ne sont pas concernées

Si vous êtes dans ce cas-là, vous pouvez à tout moment moduler ou annuler le versement de cette avance directement depuis votre espace personnel sur le site des impôts dans l’onglet « Gérer mes prélèvements à la source ».  Vous éviterez de devoir rembourser un trop-perçu à l’été 2023. Une mauvaise surprise en moins. Si au bout du compte, vous arrivez à un montant de moins de 8 euros, l’acompte ne vous sera pas versé. 

Toutes les activités ne sont pas prises en compte par l’administration fiscale. Les seules où vous devez notifier tout changement sont : l’arrêt de dons à des associations ou des partis politiques, l’arrêt de l’emploi d’un salarié à domicile, les frais liés à la garde d’enfants ou encore les frais d’hébergement en EHPAD.  

À lire aussi Loi Pinel : réduire ses impôts tout en investissant dans l’immobilier

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Pouvoir d’achat : la fin des superpromotions approche
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.