Fast-foods : un grand changement pour le mois de janvier 2023

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 25/11/2022 à 14:51

La restauration rapide va devoir s’adapter très vite. Dès le mois de janvier 2023, les emballages jetables seront bannis des fast-foods. Selon les dernières données récoltées, ils sont nombreux à ne pas être encore prêts. 

fast-foods, emballage, jetable, interdiction, 2023
Les enseignes de fast-foods réalisent des tests depuis plusieurs mois pour être prêts dès le 1er janvier.

Une mesure généralisée à l’ensemble de la restauration

La transition écologique continue. Après l’interdiction des plastiques à usage unique, la restauration ne pourra plus utiliser d’emballages jetables. La mesure entre en vigueur le 1er janvier 2023. Dans les faits, cela concerne avant tout les chaînes de fast-food. Chez McDonald’s, Burger King ou encore KFC, la plupart des sandwichs, frites et autres cuisses de poulet sont servis dans des emballages en carton, mais à usage unique. À la fin du repas, les clients jettent tout. 

Pour prouver leur bonne foi dans la transition écologique, depuis quelques années les fast-foods mettent en place différentes poubelles pour favoriser le recyclage. Mais dès l’année prochaine, il faudra aller encore plus loin. La législation est très claire : les emballages devront absolument être réutilisables. Sinon, les enseignes s’exposent à des amendes. La mesure tourne au casse-tête pour les fast-foods. 
 

Des changements d’habitude à prévoir

Ce changement est inscrit dans la loi anti-gaspillage adoptée en 2020. Seuls les emballages papiers autour du sandwich resteront autorisés. Il évite que le burger ne s’écrase avant d’arriver jusqu’au client. L’objectif : réduire la quantité colossale des emballages jetés par l’industrie de la restauration rapide. Elle est estimée à 180.000 tonnes par an. 

Même s’il reste encore beaucoup de travail d’ici à la fin de l’année, les enseignes commencent les tests de gobelets ou de couverts réutilisables. Burger King développe par exemple des contenants en résine avec des puces pour éviter que les clients partent avec, par habitude. Du côté de son principal concurrent McDonald’s, l’entreprise teste de la vaisselle qui peut servir plusieurs fois. Là-aussi, cela semble fonctionner. Reste un détail important à régler : le nettoyage pendant les services. Pour cela, la plupart des enseignes ont poussé les murs ou alors feront appel à des sociétés extérieures. 

À lire aussi Comment limiter sa consommation de plastique au quotidien ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.