Un boutique Shein à Nice ? C’est « non » pour la mairie

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 28/03/2024 à 10:31

Le géant chinois de la fast-fashion, Shein, avait en projet d’ouvrir une boutique éphémère en France. Mais alors que la fast-fashion est épinglée pour son coût écologique et pourrait être sanctionnée, le projet a capoté après le refus de la mairie.

shein marque boutique éphémère nice
La boutique éphémère de Shein ne verra pas le jour.

Shein voulait ouvrir une boutique à Nice

Shein n’en est pas à son coup d’essai… mais en est à son premier échec. Après avoir installé des boutiques éphémères à Lille et à Paris, le groupe chinois a tenté d'implanter une de ses fameuses boutiques éphémères à Nice. Le concept a, sans surprise, créé une controverse, soulevant des interrogations sur l'impact environnemental et éthique de la marque. Accusé de promouvoir une surconsommation préjudiciable et de ne pas respecter des normes éthiques de fabrication, le symbole de la fast-fashion fait face à une opposition grandissante.

L'ouverture d'une boutique éphémère Shein devait avoir lieu entre le 11 et le 14 avril 2024 à la Gare du Sud à Nice. « Nous avons engagé des discussions avec les acteurs concernés de la municipalité de Nice au cours des derniers mois au sujet d’un éventuel projet de pop-up (boutique éphémère, ndlr) à Nice et, bien que nous ne poursuivions pas ce projet, nous reconnaissons et respectons les remarques de Christian Estrosi », a expliqué Shein.
 

Nice rejette le projet sur fond d’écologie

Christian Estrosi, maire de Nice, a exprimé clairement sa position : « La ville de Nice n’a pas vocation à accueillir une entreprise qui ne respecte pas ses valeurs humanistes et représente une menace pour le commerce de proximité pour lequel je me bats depuis toujours », a-t-il déclaré le 27 mars 2024. Une décision est également en écho à une proposition de loi de l'Assemblée nationale visant à rendre la mode éphémère moins attractive, notamment par un système de malus sur le prix des produits.

Résultat : le groupe privé Renato Iera, qui détient la Gare du Sud depuis devenue une médiathèque, a finalement suivi l’avis du maire de Nice. Il a « immédiatement accepté d’annuler l’événement prévu avec Shein du 11 au 14 avril », souligne la mairie de Nice dans son communiqué de presse.

À lire aussi : Clear Fashion : l'application en faveur de la mode responsable

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Amazon Prime Day 2024 : quelles sont les dates et les promotions ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.