Les vendanges 2022 menacées par la canicule

Par Paul Laurent | Mis à jour le 12/08/2022 à 11:35

Pour éviter de perdre une grosse partie de leurs récoltes, les viticulteurs sont contraints de commencer les vendanges jusqu’à trois semaines plus tôt que normalement.

vendanges, vigne, raisin, vin, France, canicule, sécheresse, eau,
Certaines régions viticoles ont commencé leurs vendanges le 3 août 2022.

Des vendanges pour ne pas perdre sa récolte

La canicule et la sécheresse ont eu bien des effets à travers le territoire français. Il y a bien sûr tous les incendies, avec plus de 50.000 hectares partis en fumée en France, mais pas seulement. Le monde agricole s’inquiète pour les récoltes de cette année, et parmi eux, les vignerons qui commencent leurs vendanges jusqu’à trois semaines plus tôt que d'habitude. Dans les Pyrénées-Orientales, certains ont dû commencer le 3 août 2022, du jamais vu. « En plus de 30 ans, je n’ai jamais commencé mes vendanges le 9 août », explique Jérôme Despey, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et vigneron dans l’Hérault. 

La sécheresse oblige la vigne à puiser l’eau profondément avec ses racines. Si le manque d’eau commence à être trop élevé, pour continuer à survivre, la vigne arrête de nourrir ses feuilles et ses fruits, qui deviennent moins gros. Le soleil et la chaleur font monter le degré d’alcool des raisins. À partir d’un moment, il devient « trop élevé pour les consommateurs », selon Pierre Champetier, président de l’IGP d’Ardèche. En plus de cela, s’il fait trop chaud, c’est-à-dire au-delà de 38°C, les raisins brûlent et deviennent tout secs, avec un impact direct sur la qualité du vin. C’est pour éviter que leurs vins ne soient imbuvables et donc invendables que les viticulteurs prennent les devants.

Vers quelques vins millésimés

Dans certaines régions de France, la récolte va être très mauvaise, à l’instar de l’Alsace où il n’a pas plu « une goutte depuis deux mois », selon Gilles Ehrhart, président de l’association des viticulteurs d’Alsace (AVA). Pour lui, la récolte va être « très, très petite ». L’Alsace prévoit de commencer les vendanges aux alentours du 26 août. Les grenaches et les cabernets vont avoir besoin de plus d’eau pour grossir, mais les pluies attendues le week-end du 15 août 2022 n’auront pas assez d’effet sur les grappes. Le « joli millésime » risque ainsi d’échapper aux viticulteurs. 

Dans la vallée du Rhône, les viticulteurs sont plus confiants quant à la qualité de leurs vins. Malgré une canicule qui « a engendré une avance de maturité de plus de 20 jours par rapport à l’an dernier », l’interprofession Inter-Rhône estime obtenir une bonne qualité de vin. Dans le Champagne, les viticulteurs pensent avoir un bon millésime pour cette année 2022. Ils vont commencer leurs vendanges au cours des dix derniers jours du mois d’août. Dans le Bordelais, c’est aux alentours du 25 août que les vendanges vont démarrer.

À lire aussi 5 applications pour choisir du vin quand on n’y connaît rien

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.