Une nouvelle hausse du prix du pain

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 29/09/2022 à 11:16

La baguette devrait bientôt coûter plus cher. Le prix du pain en général va augmenter dans les prochaines semaines à cause de la forte hausse des prix de l'énergie qui assomment les boulangers.

prix du pain
Les boulangers sont contraints d'augmenter de nouveau le prix du pain.

Le pain coûtera plus cher

Les boulangers n'ont pas d'autre choix. Face au bond des prix de l'énergie mais aussi de ceux des matières premières, ils vont devoir augmenter le prix du pain afin de préserver une marge. Le prix de la farine de blé s'est envolé depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Désormais, ce sont les coûts de l'énergie qui posent problème.

Les boulangers utilisent quotidiennement leurs fours qui font flamber la facture d'électricité mais aussi de gaz. Leur facture devrait d'ailleurs connaître une hausse de 15% avec le bouclier tarifaire. Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) a affirmé dans des propos rapportés par BFMTV : « Le boulanger qui n'augmentera pas sa baguette, il fermera ».

Une hausse de l'ordre de 10% à 15% du prix du pain

Le prix du pain pourrait donc augmenter de 10% à 15% si la facture du boulanger est multipliée par trois. Pour une baguette tradition qui coûte généralement aux alentours de 1 € à 1,30 € en moyenne, cela voudrait dire que son prix pourrait passer à plus de 1,50 €, un seuil symbolique. 

La hausse des prix ne devrait pas seulement concerner le pain. Les pâtisseries, les croissants, les sandwichs et tartelettes salées pourraient eux aussi voir leurs prix augmenter prochainement afin de pallier la hausse des prix de l'énergie. 

À lire aussi Le pain fait-il grossir ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.