Taxe foncière : vers une augmentation de plus de 7% en 2023 ?

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 20/12/2022 à 09:27

Les propriétaires de biens immobiliers en France doivent se préparer à la mauvaise surprise : la taxe foncière va augmenter en 2023. Mais si l’évolution de cet impôt est attendu, le taux d’augmentation pourrait atteindre des records à cause de l’inflation qui a frappé la France en 2022. Mais pas seulement…

hausse taxe fonciere 2023
La taxe foncière va augmenter en 2023.

La taxe foncière va augmenter lourdement en 2023

Pour le calcul de la taxe foncière, la revalorisation se base sur le taux d’inflation harmonisé (indice IPCH) du mois de novembre de l’année N-1. C’est donc le mois de novembre 2022 qui fera référence pour la taxe foncière 2023. Or, selon l’Insee, l’IPCH définitif pour le onzième mois de l’année a atteint 7,1%. Ce sera donc ce taux qui sera appliqué.

De fait, la taxe foncière va augmenter d’autant… mais ce n’est pas certain. Car outre l’IPCH, les taux fixés par les collectivités locales, et notamment les communes, entrent en jeu. Or ces dernières peuvent décider de baisser leur taux pour épargner les propriétaires et faire baisser la taxe foncière. Toutefois, c’est loin d’être la tendance : en 2022, malgré un IPCH en novembre 2021 de 3,4%, la taxe foncière avait connu une hausse de 4,7% en moyenne. Et il y a une raison à cela.

Baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, hausse des coûts

L’évolution à la hausse de la taxe foncière est liée à la baisse des dotations de l’État à l’attention des collectivités. Ces dernières essayent donc de renflouer leurs caisses avec les quelques taxes locales sur lesquelles elles ont leur mot à dire. Et la taxe foncière en fait partie.

Or, en 2023, les collectivités se retrouveront avec des factures de fonctionnement en hausse, du fait de la hausse des prix de l’énergie et de l’inflation. De plus, la taxe d’habitation, encore payée en 2022 par les 20% de ménages les plus riches, disparaîtra complètement, réduisant encore les rentrées fiscales. En 2023, il ne sera donc pas étonnant que les collectivités locales augmentent leurs taux. La hausse de la taxe foncière pourrait donc être bien supérieure à 7,1%.

À lire aussi : Faut-il mensualiser sa taxe foncière ?

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Amazon Prime Day 2024 : quelles sont les dates et les promotions ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.