BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel vont mutualiser leurs distributeurs

Par Anton Kunin | Mis à jour le 06/10/2022 à 11:28

C’est désormais confirmé : les distributeurs de billets de BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel seront bien mutualisés avant fin 2023, ont annoncé les trois banques le 4 octobre 2022 à l'occasion de la création du Comité national des moyens de paiement (CNMP).

Distributeur de billets
Dans quels distributeurs pourrez-vous bientôt retirer des espèces gratuitement ?

Les trois banques envisagent un accès réciproque approfondi à leurs systèmes

La mutualisation des distributeurs de billets de BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel se fera bien avant fin 2023. « Le projet de mise en commun de moyens d'accès aux espèces [...] va démarrer sa phase opérationnelle en début d'année prochaine », a déclaré Thierry Laborde, le directeur général délégué de BNP Paribas en charge notamment des réseaux de banque de détail le 4 octobre 2022 à l'occasion de la création du Comité national des moyens de paiement (CNMP).

Attention cependant, ce ne sera pas un « Global ATM Alliance » bis, cette alliance qui permet aux détenteurs de cartes BNP Paribas de retirer des espèces aux mêmes conditions qu’en France aux distributeurs de Bank of America (États-Unis), Barclays (Royaume-Uni), Deutsche Bank (Allemagne), Scotiabank (Canada) etc. Il s’agit de permettre aux clients des trois banques d’utiliser les distributeurs des deux autres banques comme si c’était « leur » distributeur : non seulement retirer des espèces mais aussi consulter le solde de leurs différents comptes, déposer des chèques et imprimer des RIB.

La mutualisation des distributeurs, un facteur de fidélisation pour les banques

Le futur réseau unifié comptera 15.000 distributeurs à travers la France. C’est quasiment le tiers de l’ensemble des distributeurs que compte notre pays (48.000). Les premiers bénéficiaires de cette mutualisation seront bien sûr les Français habitant en milieu rural. En effet, être obligé de se déplacer jusqu’au distributeur de « sa » banque, voire en prenant la voiture, ne réjouit guère les habitants de villages. Quant aux banques, proposer un accès aisé aux espèces est un facteur de fidélisation à une époque où les banques en lignes proposent des retraits gratuits dans n’importe quel distributeur.

Cette mutualisation sera par ailleurs génératrice d’économies pour les établissements bancaires. Il faut savoir que les distributeurs ne génèrent pas de chiffre d’affaires pour les banques (hormis les retraits effectués avec des cartes étrangères). La maintenance et l’approvisionnement d’un seul distributeur, eux, coûtent entre 25.000 et 30.000 euros par an aux banques. Autant dire que, d’un point de vue économique, l’intérêt d’une mutualisation est évident.

À lire aussi Banque : 5.000 distributeurs de billets ont disparu en France en trois ans

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.