Retraites complémentaires : une revalorisation de 5,12%

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 07/10/2022 à 09:39

On connaît désormais le niveau de la revalorisation des retraites complémentaires. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco a décidé de rehausser les retraites complémentaires de 5,12% au 1er novembre prochain.

Retraite complémentaire
Cette revalorisation des retraites complémentaires coûtera 4,5 milliards d'euros à l'Agirc-Arrco.

Une augmentation des retraites complémentaires au 1er novembre

Cette revalorisation est inférieure à l’inflation, il fallait s’y attendre. Mais elle est tout de même conséquente, et vient s’ajouter à la revalorisation des pensions de retraite du régime général validée par le gouvernement. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco s’est réuni jeudi 6 octobre afin de valider le niveau de cette revalorisation. Une revalorisation qui avait été annoncée sans que l’on ne sache le montant.

Verdict : les retraites complémentaires de ce régime seront revalorisées de 5,12% au 1er novembre prochain. Cette rehausse concernera pas moins de 13 millions de retraités dans l’Hexagone. C’est ce qu’a indiqué le quotidien Le Parisien. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco s’est félicité d’une telle décision, et de la bonne tenue de ses comptes.

Des réserves largement excédentaires

En effet, l’Agirc-Arrco dispose de réserves conséquentes, d’un montant de 62 milliards d’euros. Cette augmentation des retraites complémentaires coûtera 4,5 milliards d’euros au système. Elle ne déséquilibrera donc pas les comptes de l’Agirc-Arrco. Des chiffres qui pourraient laisser rêveur le système de retraite du régime général, loin d’afficher une santé aussi florissante.

Les représentants de l’Agirc-Arrco ont néanmoins exprimé une petite inquiétude concernant le début d’année prochaine. Dès janvier 2023, un transfert au niveau du recouvrement des retraites est prévu vers l’Urssaf. C’est donc cet organisme, public, qui sera chargé de collecter les cotisations en matière de retraite complémentaire chez les salariés.

À lire aussi Mieux comprendre le régime de retraite des non-salariés

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.