La prime d’activité augmentera de 4% en juillet 2022

Par Anton Kunin | Mis à jour le 17/06/2022 à 14:43

Selon les informations du quotidien Les Échos, une revalorisation de 4% de la prime d’activité est prévue en juillet 2022. Cette augmentation n’interviendra pas exactement au 1er juillet mais plus tard, toujours est-il qu’elle aura un effet rétroactif.

Prime d'activité
La prime d'activité sera revalorisée en juillet 2022.

Prime d’activité : une revalorisation exceptionnelle en cours d’année

La prime d’activité sera revalorisée de 4% en juillet 2022, a appris le quotidien Les Échos de plusieurs sources au sein du gouvernement. Cette revalorisation sera inscrite au projet de loi de soutien du pouvoir d'achat, dont la présentation en Conseil des ministres est attendue le 6 juillet 2022. Le passage par les deux chambres du parlement nécessitant un certain temps, cette revalorisation interviendra donc plus tard, mais aura un effet rétroactif : la première mensualité après son entrée en vigueur comprendra l’ensemble des montants dus.

Normalement, la prime d’activité est revalorisée une fois par an, au 1er avril. Au 1er avril 2022, elle avait d’ailleurs connu une augmentation de 1,8%. Mais, étant donné l’inflation exceptionnelle cette année, le gouvernement a décidé d’une deuxième revalorisation en cours d’année. La décision quant à cette revalorisation semble avoir été prise très récemment car elle ne figurait pas dans le programme électoral d’Emmanuel Macron : le président-candidat promettait la revalorisation anticipée uniquement des pensions, des minima sociaux et des allocations familiales.

La prime d’activité, un sacré fardeau pour les finances publiques

Cette revalorisation renchérira encore le coût de la prime d’activité pour les finances publiques. Le montant consacré à la prime d’activité avait d’abord crû de 71% en 2019 (soit +9,4 milliards d’euros), après la crise des Gilets jaunes. Puis, de plus en plus de personnes sont progressivement devenues éligibles à la prime d’activité, au fur et à mesure que le SMIC augmentait.

En effet, l’éligibilité à la prime d’activité dépendant des revenus de la personne mais son montant étant calqué sur le SMIC, tout un éventail de nouvelles personnes qui ne sont pas salariés du privé (et ne touchent donc pas le SMIC) sont devenues éligibles avec chaque hausse du SMIC. Artisans, commerçants, professions libérales, fonctionnaires… : toutes ces catégories sont éligibles à la prime d’activité, sous condition de ressources.

À lire aussi Le Point Conseil Budget : une structure gratuite pour vous aider à gérer vos finances

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.