Passoires thermiques : l’audit énergétique reporté au 1er avril 2023

Par Anton Kunin | Mis à jour le 03/08/2022 à 14:54

L’obligation universelle de faire réaliser un audit énergétique en cas de vente d’un bien immobilier entrera en vigueur le 1er avril 2023, et non pas le 1er janvier, comme annoncé auparavant.

Rénovation énergétique
Grâce à l'audit énergétique obligatoire, les acquéreurs connaîtront les travaux à réaliser avant même d'acheter le bien.

L’audit énergétique donnera aux acquéreurs un argument supplémentaire pour négocier le prix

Au 1er avril 2023, pour mettre en vente un logement, il faudra d’abord faire réaliser un audit énergétique. Il s’agit d’un document réalisé par un professionnel, qui répertorie les travaux à entreprendre afin d’améliorer la performance énergétique du logement, ainsi que leur coût approximatif. Ces travaux peuvent faire passer le logement à une note supérieure soit en une fois, soit en plusieurs étapes.

L’idée est de permettre à tous les candidats à l’acquisition de connaître l’état, en termes d’efficacité énergétique, du logement qu’ils envisagent d’acquérir. Si la note est mauvaise et que les travaux à entreprendre s’avèrent coûteux, ils peuvent bien évidemment négocier le prix d’achat à la baisse.

L’audit énergétique est déjà obligatoire pour les « passoires thermiques »

La mise en place de l’obligation de réaliser cet audit énergétique était prévue au 1er septembre 2022, puis repoussée au 1er janvier 2023. Le 3 août 2022, dans un entretien au Parisien, le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, Olivier Klein, a annoncé que cette échéance est une nouvelle fois repoussée, cette fois-ci au 1er avril 2023. Le ministre explique que le nombre de professionnels formés pour réaliser ces audits énergétiques est encore insuffisant, justifiant le report de cette obligation.

Pour rappel, l’obligation de faire réaliser un audit énergétique s’applique aujourd’hui uniquement aux biens ayant obtenu la note « F » ou « G » au Diagnostic de performance énergétique (DPE), ce dernier étant obligatoire avant la vente de tout logement ou bâtiment depuis 2006.

À lire aussi : Le compteur Linky est-il obligatoire ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Les ventes de camembert chutent en France
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.