Va-t-on pouvoir bientôt lâcher le volant en France ?

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 21/07/2022 à 13:00

La pratique reste pour le moment interdite. Mais il sera très bientôt possible d’utiliser le niveau 3 de conduite autonome, c'est-à-dire sans les mains du volant. 

voiture, autonome, legislation, france
La législation évolue concernant les voitures autonomes.

Une mesure possible à partir du 1er septembre

C’est une petite révolution qui arrive bientôt sur les routes françaises. Un décret publié au journal officiel indique qu’il sera possible d’utiliser le niveau 3 de conduite autonome sur la route à partir du 1er septembre. Dit comme cela, difficile d’y voir très clair. Il s’agit en réalité de la fin d’une obligation vieille depuis plusieurs décennies : garder les mains sur le volant. Ainsi, il sera désormais légal d’utiliser une vraie conduite autonome sur les véhicules conçus pour rouler sans chauffeur.

La France n’invente rien. Elle emboîte simplement le pas sur les directives de l’Union Européenne. En effet, au sein de l’Union, il est désormais possible d’utiliser ce niveau 3 de conduite autonome depuis le 14 juillet dernier. Mais pour l’instant, cela va concerner peu d’automobilistes. Seuls les détenteurs d’un véhicule disposant du Drive Pilot de Mercedes-Benz seront autorisés à retirer les mains du volant. C’est la seule technologie autorisée pour le moment au sein de l’Europe. 

Encore quelques règles à respecter

Pour assurer la sécurité de l’automobiliste et des autres utilisateurs de la route, même avec ce niveau, plusieurs règles sont mises en place. Déjà, ce niveau 3 ne sera autorisé que sur des routes sans cyclistes ni piétons et équipées d’un séparateur central. Et pour pouvoir retirer ses mains du volant, il faudra accepter de baisser sa vitesse à 60 km/h maximum. 

La réglementation reste très claire sur un point : le conducteur doit rester vigilant et être capable d’intervenir à tout moment si le logiciel ne parvient plus à diriger la voiture correctement. Malgré tout, cela reste une avancée qui a vocation à s’élargir dans les années à venir. 

À lire aussi Somnolence au volant : les bons gestes à adopter

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.