Diesel : encore un an avant la verbalisation dans le Grand Paris

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 29/12/2021 à 12:22

Depuis le 1er juin 2021, les véhicules dotés d'une vignette Crit'Air 4 ou plus sont bannis du Grand Paris mais ils n'étaient pas verbalisés. Ces derniers devaient l'être dès le 1er janvier 2022 mais ce dispositif sera finalement reporté à 2023. 

Diesel Paris
Les diesels d'avant 2006 ne pourront plus entrer dans le Grand Paris.

Les vieux véhicules diesel verbalisés dès 2023

Les voitures répondant à la vignette Crit'Air 4, 5 ou non classées sont tout simplement interdites dans la zone à faibles émissions (ZFE) du Grand Paris. C'est essentiellement, les véhicules diesel datant d'avant 2006 qui sont concernés. Alors que pour le moment aucune verbalisation n'avait lieu, cela va bientôt changer. À l'origine, ces véhicules auraient dû être verbalisés automatiquement dès le 1er janvier 2022 mais le dispositif a pris du retard et il faudra désormais attendre 2023 pour que la mesure soit mise en œuvre. En cause, un problème technique qui contraint le gouvernement à reculer la date de départ.

La Ligue de défense des conducteurs précise dans des propos rapportés par Le Point que si « la mise en œuvre du contrôle sanction automatisé a pris du retard… les PV pour défaut de vignette lors d’un contrôle physique, eux, sont maintenus ».

Les conducteurs modestes concernés

Cela correspond à 244.000 véhicules qui viennent en majorité de la banlieue ou de la province. Ce sont essentiellement des travailleurs qui n'ont pas d'autre alternative notamment avec les transports en commun. La mesure qui a pour objectif de réduire les émissions de CO2 pourrait également viser directement les français les plus modestes venant travailler dans la capitale et ne pouvant pas acheter un véhicule plus récent. 

La mesure antisociale fait donc bien d'être reportée puisqu'à quelques mois des élections présidentielles, elle pourrait déclencher une nouvelle colère des Gilets jaunes. Cependant, dans les années à venir, les collectivités locales seront contraintes petit à petit d'adhérer aux ZFE afin de réduire la pollution atmosphérique et ainsi améliorer la qualité de l'air en ville. 

À lire aussi 5 astuces pour dégivrer sa voiture en hiver

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Soins : les dépassements d’honoraire explosent
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.