Aviation : et si vous chargiez moins vos valises pour préserver l'environnement ?

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 02/08/2023 à 13:51

Depuis quelques temps, plusieurs compagnies aériennes demandent à leurs passagers de faire des efforts sur le poids des bagages. Un moyen, selon elles, de réduire l’impact du trajet sur l’environnement.
 

Valise sur un lit qui déborde
Certains compagnies comme la Japan Airlines incitent leurs voyageurs à ne pas remplir leur valise au maximum pour réduire l’empreinte carbone du trajet

Une révolution silencieuse : le light-packing

Loin de l'agitation des aéroports et des files d'attente au contrôle de sécurité, une révolution discrète se prépare : le "light-packing". Les compagnies aériennes s'efforcent de convaincre leurs passagers de voyager léger, avec moins de vêtements dans leurs valises. Cette tendance vise à réduire l'empreinte carbone des voyages aériens, car le poids des bagages influe sur les émissions de CO2 des avions. En d'autres termes, moins votre valise est lourde, moins l'avion consomme de carburant.

La Japan Airlines, pionnière en la matière, initie un programme audacieux. Les clients de la compagnie peuvent désormais louer leurs vêtements à destination. Ainsi, plus besoin de transporter toute sa garde-robe : des habits attendent les voyageurs à leur hôtel. Plus pratique, plus léger, plus écologique : voilà la promesse de ce nouveau modèle.
 

Bagages légers, billets allégés : une solution gagnant-gagnant

Il n'y a pas que les compagnies aériennes qui y gagnent. Les passagers, eux aussi, peuvent profiter de ces nouvelles habitudes de voyage. Une valise plus légère signifie moins de soucis pour se déplacer, mais aussi, potentiellement, des billets d'avion moins chers. En effet, si les compagnies aériennes économisent du carburant, elles peuvent répercuter ces économies sur le prix des billets.


En outre, des options de bagages plus petites et plus légères pourraient être proposées aux voyageurs, leur permettant de choisir leur empreinte carbone avant même de monter à bord. Cependant, cette approche suscite également des débats. Certains estiment qu'elle déplace la responsabilité écologique des compagnies aériennes vers les passagers. Avec un secteur du tourisme de plus en plus soucieux de son impact environnemental, ces initiatives pourraient bien se généraliser. 

À lire aussi : Billets d’avion : le meilleur moment pour acheter le moins cher 

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Amazon Prime Day 2024 : quelles sont les dates et les promotions ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.