Tiques : des cartes pour éviter de se faire piquer

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 07/06/2022 à 09:07

Bien que souvent bénignes, les piqûres de tiques sont dérangeantes et présentent des risques, notamment concernant la maladie de Lyme. Pour se protéger, il convient de bien couvrir son corps avec des vêtements longs, et d’avoir toujours un tire-tique sur soi lors des randonnées. Mais l’INRAE vise à faire encore plus : une véritable « météo des tiques en France ».

carte france tiques prediction
L'INRAE espère réussir à créer une carte de France prédictive de l'activité des tiques.

Une carte de la présence de tiques sur le territoire français

Dans un communiqué de presse publié le 1er juin 2022, l’INRAE (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement) annonce le résultat d’une étude menée par ses équipes en association avec VetAgro Sup, l’Anses, l’entreprise Boerhringer Ingelheim et le Cirad : une première carte de France de la présence de tiques.

La carte, qui représente le territoire de France Métropolitaine et qui reste à compléter par manque de données dans certains territoires, donne tout simplement la taux de présence de tiques. Pour les randonneurs, c’est une information majeure : plus la présence de tiques est importante, plus il convient de faire attention et de s’habiller en conséquence. Car la première protection contre la tique reste les vêtements longs qui ne laissent pas la peau à découvert, la bestiole s’attaquant justement aux parties du corps découvertes.

Une véritable « météo des tiques » en préparation

Les chercheurs ont également réussi à créer un modèle prédictif de l’activité des tiques en France qui « dépend aussi des conditions météorologiques », explique l’INRAE. Depuis 2014, des données sont ainsi collectées pour identifier les variations : les chercheurs ont donc pu mettre au point un « modèle statistique permettant d’estimer l’activité des tiques en fonction du lieu, de la saison et des variations météorologiques ».


Ce modèle, couplé à la carte de répartition des tiques en France, pourrait permettre de « réaliser des cartes d’activité des tiques en fonction des données météorologiques à l’échelle de la France métropolitaine ». Une véritable « météo des tiques » qui aurait pour effet de limiter les risques et l’exposition des randonneurs à cet insecte porteur de maladies.

À lire aussi Maladie de Lyme : comment l'éviter ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Pourquoi il y a si peu de seniors qui travaillent en France ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.