Nouveau congé de naissance : voici tout ce que vous devez savoir !

Par Adélaïde Motte | Mis à jour le 08/02/2024 à 10:26

Le congé de naissance est un nouveau droit en préparation pour les parents accueillant un nouvel enfant. Découvrez les modalités, les droits et les obligations liés à ce congé, pour que chaque parent puisse en bénéficier pleinement et sans stress.

congé de naissance, parentalité, père, mère, enfant
Découvrez les modalités, les droits et les obligations liés au nouveau congé de naissance.

Un remplacement du congé parental

Après les congés maternité et paternité, les parents peuvent demander un "congé parental" pour s'occuper de leur enfant jusqu'à sa troisième année. Malheureusement, ce congé était très peu pris, en partie parce que son indemnisation était très faible et indépendante du salaire perçu par le parent qui prenait le congé. Pour relancer la natalité française, en berne depuis de nombreuses années, le gouvernement a donc décidé de créer le "congé de naissance".

Ce dernier offre aux parents qui le demandent six mois d'inactivité professionnelle, en comptant les semaines proposées par les congés maternité et paternité. Si on ne connaît pas encore sa rémunération, on sait qu'elle devrait être calculée sur la base du salaire. Le nouveau congé de naissance serait ouvert à tout salarié à partir d'un an d'ancienneté et devrait entrer en vigueur en 2025. 

Le congé de naissance, nouvel allié des familles ?

Cela permettrait notamment aux femmes qui le souhaitent d'allaiter pendant les six premiers mois de leur enfant, ce que recommande l'OMS, sans avoir à se préoccuper de tirer leur lait, à condition de prendre l'intégralité du congé, ne laissant au père que son congé paternité. Actuellement, seuls 14% des femmes et 1% des hommes prennent tout ou partie du congé parental, sans compter que parfois, il ne s'agit que d'un choix par défaut, faute d'un mode de garde satisfaisant. 

Le gouvernement a également pour objectif de ne pas écarter les femmes du marché du travail trop longtemps. Même si la durée du congé parental pouvait être déterminée par les parents eux-mêmes, qui pouvaient donc décider de ne s'absenter que pour quelques mois au lieu de trois ans, le gouvernement pense qu'un congé de naissance de six mois permettra aux femmes de retourner plus rapidement sur leur lieu de travail, et donc de ne pas affecter leur carrière.

A lire aussi : Choisir le siège auto de son enfant : de la naissance à plus de 10 ans pour moins de 400€

Article précédent Lidl : le robot cuiseur de retour avant Noël
Article suivant Soins : les dépassements d’honoraire explosent
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.