Quelles sont les obligations du cycliste sur la route ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 29/09/2022 à 17:05
Partager

Vous faites régulièrement du vélo sur les routes de France ? N’oubliez pas que vous devez respecter les règles du Code de la route au même titre que les autres usagers de la route. Faisons un tour d’horizon des règles de circulation pour les cyclistes.

Les cyclistes doivent respecter le Code de la route

En tant que cycliste, vous êtes un usager de la route à part entière. Aussi, vous devez respecter les mêmes règles que les automobilistes et autres conducteurs de deux-roues motorisés :

  • vous arrêter au stop et au feu rouge ;
  • ne pas circuler sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans) ;
  • ne pas rouler avec un taux d’alcool au-delà de la limite autorisée ;
  • ne pas téléphoner en pédalant ;
  • etc.

Rouler à plusieurs : quelles sont les règles ?

Pratiquer le cyclisme ne doit pas être un danger, ni pour le cycliste lui-même, ni pour les automobilistes. Aussi, il existe des règles de circulation spécifiques. Lorsque vous roulez en groupe, vous devez rester en file indienne. En dehors des agglomérations, il est possible de rouler au maximum à deux de fronts tout veillant toutefois à ne pas être un danger pour les autres, notamment sur des voies réduites.

Les équipements du cycliste

Circuler sur un deux-roues nécessite, comme pour tout véhicule, d’être visible. Aussi, votre vélo doit être équipé de :

  • dispositifs réfléchissants (ou catadioptres) blancs à l’avant, rouges à l’arrière et orange sur les côtés ;
  • catadioptres sur les pédales.

Le casque n’est pas obligatoire à vélo (sauf pour les moins de 12 ans), mais fortement conseillé. En outre, vous devez porter un gilet rétroréfléchissant pour circuler la nuit ou même la journée en cas de mauvaise visibilité hors agglomération.

Quelles amendes pour les cyclistes ?

Différentes amendes sont prévues selon la nature de l’infraction comme pour tout usager de la route :

  • 35 € si vous ne portez pas de gilet rétroréfléchissant ;
  • 11 € si votre vélo n’est pas équipé de dispositifs rétroréfléchissants ;
  • 35 € si vous roulez sur un trottoir ;
  • 135 € si vous ne marquez pas un stop ;
  • 135 € si vous téléphonez en roulant.
Article précédent Des stages pour vaincre sa peur de l'avion
Article suivant Voiture de l'Année 2023 : Qui sont les modèles finalistes ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.