Billets de train : les astuces pour revendre ou acheter

Par Gala K | Mis à jour le 19/07/2021 à 14:33
Partager

Si pour une raison ou une autre, vous ne pouvez finalement pas prendre le train et que le billet n'est pas remboursable, le revendre peut vous permettre de ne pas perdre d'argent. A l'inverse, acheter un titre de transport à un particulier donne souvent accès à des tarifs plus avantageux. Ces opérations sont légales sous certaines conditions, alors pourquoi s'en priver ? Différents types de billets de train sont mis à la disposition du public par la SNCF. Tous ne sont pas nominatifs. Si la cession et le rachat de billets de train sont autorisés, il est en revanche interdit de le faire pour un prix supérieur à celui du billet d'origine.

Le billet SNCF classique

Le billet classique cartonné peut être acheté dans tous les points de vente SNCF et aux bornes de retrait. Il n’est composté que lorsque vous accédez au quai, et peut donc être cédé à une autre personne, même si le nom qui y figure est différent de celui du voyageur.

Le billet imprimé à domicile

Les billets imprimables à domicile sont le plus souvent nominatifs. Si vous voulez pouvoir revendre vos billets, ne saisissez les informations voyageur qu’à la dernière minute. Fournissez à la personne rachetant votre billet, le numéro de dossier et le nom utilisé lors de la réservation initiale : elle pourra ainsi modifier en ligne les informations la concernant avant d’imprimer le billet. Cette étape est essentielle car à bord du train, le contrôleur est en droit de demander une pièce d’identité au voyageur.

Le billet IDTGV

Le billet iDTGV est nominatif. Il est vérifié sur le quai d’embarquement, et le contrôleur peut exiger une pièce d’identité. Vous pouvez revendre votre billet même s’il est déjà imprimé à votre nom. La modification des renseignements au profit de l’acheteur coûte cependant 12 € sur Internet et 17 € par téléphone. Afin d’éviter de payer ce supplément, il est conseillé de ne saisir les informations concernant le passager qu’au dernier moment, donc pas au moment de la réservation.

Le billet Ouigo

Sur un billet Ouigo, les nom, prénom et date de naissance du passager sont à renseigner à la réservation. Ce billet est nominatif mais peut être revendu, à condition de modifier les informations concernant le voyageur sur Internet, moyennant 10 €. Si vous disposez d’un billet aller-retour, il faudra obligatoirement céder l’aller et le retour au même acquéreur.

Les billets Thello

Le billet Thello, quant à lui, est imprimé par le voyageur et n’est pas nominatif. Pas de problème pour la revente, donc.

Le billet Prime

Le billet Prime, offert grâce aux points de fidélité, ne peut être revendu qu’au tarif d’un billet Prem’s pour le même trajet.

Quels billets ne peuvent être revendus ?

En revanche, les titres de transport Ticketless pour le Thalys, et les billets Eurostar ne peuvent être cédés.

Où vendre ses billets de train ?

Si vous ne revendez pas votre billet à un proche, le moyen le plus efficace de le faire est de poster une annonce sur les sites Internet dédiés tels que Troc des Trains, Kelbillet, Zepass, Leboncoin, eBay, et leguichet.fr. Pour revendre plus facilement vos billets, nous vous recommandons d’acheter séparément vos billets aller et retour.

À lire aussi : Comment revendre un billet d'avion ?

Article précédent Des stages pour vaincre sa peur de l'avion
Article suivant Une 4L électrique, c'est possible !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.